Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pétrole

  • Disparition de Christophe de Margerie, à qui bénéficie cette disparition ?

    Poutine et de Margerie.jpgAlors qu'il revenait d'un important rendez-vous avec le Premier Ministre russe, Dimitri MEDVEDEV, le PDG du groupe Total, Christophe de MARGERIE a trouvé la mort, ainsi que l'équipage, dans un accident d'avion à l'aéroport moscovite de Vnukovo dans la nuit du 20 octobre 2014.

    Par delà la tragédie en laquelle consiste la mort de Mr de MARGERIE et de l'équipage de l'avion qui le transportait, il n'est pas inutile de s'interroger sur les faits, les circonstances et les conséquences de la disparition du Pdg de TOTAL. 

    Christophe de MARGERIE revenait vers la France d'un important rendez-vous avec le Premier Ministre russe MEDVEDEV. Authentique ami de la Russie, Mr de MARGERIE était unanimement apprécié à Moscou pour son franc-parler, pour sa bonhommie et pour ses immenses compétences en matière énergétique.

    Par cette disparition la France perd un grand capitaine d'industrie, le numéro UN de la première société française et 11ème mondiale, et une référence dans le domaine de l'éco-diplomatie. La Russie perd aussi un puissant allié, car Total représente un formidable exemple de coopération, surtout dans le domaine de l'exploration et de la haute technologie pétrolière.

    Car, en effet, Total était la seule entreprise occidentale capable d'apporter un savoir-faire à la Russie dans le domaine de l'exploration en terrains difficiles (eaux profondes, rudesse du climat...) et il serait peut-être nécessaire de relier la capacité industrielle de Total, -seul possible partenaire occidental-, aux projets de prospection et d'extraction dans la zone artique.

    En résumé, la proximité de Total et de Mr de MARGERIE avec les dirigeants politiques et industriels russes ne faisait pas que des heureux dans le domaine pétrolier. Et il est fort probable que dans certaines tours de verre on ne s'afflige pas trop de la mort de "Big Moustache".

    Les circonstances immédiates de l'accident sont elles aussi particulières. Un engin de déneigement curieusement stationné au milieu de la piste d'envol alors que la neige tombée la nuit précédente avait fondu depuis longtemps et que les conditions météorologiques étaient satisfaisantes pour effectuer des mouvements aériens sans procédures particulières ouvrent différentes questions..

    Le déchaînement médiatique qui a suivi l'annonce de l'accident peut paraître lui-aussi suspect. 

    Sans la moindre preuve, alors que l'enquête n'avait pas encore débuté, des chroniqueurs et de soudains "spécialistes" se sont relayés sur les ondes et sur le papier pour expliquer à la populace (lecteurs et auditeurs) que le conducteur de l'engin était ivre et que les techniciens de la tour de contrôle ne comprenaient pas l'anglais. Sans oublier de comparer la piste de l'aéroport de Vnukovo aux tranchées de Verdun.

    Certains, dans leur "mission d'information" n'ont pas hésité à souligner que l'alcoolisme est une généralité et que l'inconséquence des autorités et techniciens aéroportuaires étaient de notoriété publique sur tout le territoire russe. Il n'a manqué que les ours qui traversent les pistes pour compléter le catalogue des caricatures sur lesquelles s'appuient les "spécialistes" 

    Ce déchaînement médiatique, aussi bien coordonné,  mérite la vigilance. 

    Personnalité de la victime principale, développement de la coopération industrielle entre la France et la Russie, campagne de dénigrement magnifiquement organisée voilà qui apporte les éléments qui autorisent le bien-fondé de poser la question traditionnelle :

    "A qui profite le crime ?"

    à lire aussi : les réactions des responsables russes

     

     

  • Tout va bien à Damas !

    medium_Saddam_Hussein_pendu.jpgmedium_Bachar_souriant.jpg

    Il y a quelques jours, j'ai reçu d'un ami libanais le SMS suivant : Saddam bassement éxécuté. Assad tranquille dans son palais: vive le Proche-Orient de BUSH et des Iraniens !

    Comment ne pas l'approuver ?

    Si le dictateur de Bagdad a bien été éxécuté de manière infâme, avec le soutien hypocrite des Américains, le dictateur de Damas va bien. Dicateur et fils de dictateur, Bachar el ASSAD, dont on ne peut ignorer le rôle dans l'assassinat de Rafik HARIRI, Premier Ministre libanais, et plus dernièrement de Pierre GEMAYEL, également ministre, mène une vie paisible dans sa résidence de Damas. Il est vrai que la Syrie ne regorge pas de pétrole, et constitue un épouvantail utile pour justifier les combines de Washington dans la région. Alors, pourquoi se débarrasser d'un personnage aussi pratique ?

    Nous ne sommes plus en 1965, et le cynisme de la Maison-Blanche est bien compris par l'ensemble des peuples de la planète. Toutefois il me semble nécessaire de rappeler cette évidence, selon Washington :

    Un dictateur sans pétrole n'est pas gènant, un dictateur controlant le pétrole doit être éliminé.

    CHAVEZ devrait prendre quelques précautions dans l'avenir ...

  • Khodorkovky - Youkos la fin d'un rêve

    medium_Khodorkovsky.jpgCa y est ! Le conglomérat créé par Mikhail KHODORKOVSKY a été démantelé sur décision de justice .

    Les bonnes âmes de la presse sont déjà en train de sangloter et des verser des larmes sur le "gentil Mikhail", victime du "méchant Vladimir" (Poutine) .

    Mais il ne faut pas se tromper . Sous ses airs souriants de jeune milliardaire, KHODORKOVSKY est un pur produit de l'oligarchie qui s'est constituée une fortune personnelle en détournant le produit des richesses de la Russie .

    En prenant le contrôle de YOUKOS, "Misha" n'a ni plus ni moins que détourné les recettes de la vente du pétrole. En s'adjoignant des partenaires étrangers (américains ... encore une fois) dont l'influence risquait de mettre le marché du pétrole en dehors de tout contrôle russe .

    Quel pays accepterait que l'une de ses ressources principales, qui plus est, stratégique demeure sous contrôle étranger ? Et que le bénéfice de ce marché ne profite qu'à un seul homme ?  

    Comme Misha avait "oublié" de payer ses impôts, de même que son entreprise YOUKOS, il est tombe sous le coup de la loi . Qu'y a-t-il de choquant à cela ?

    J'imagine les cris des bonne âmes si le patron de TOTAL détournait les bénéfices de la compagnie à son profit, avec des complices étrangers.

    On raconte que c'est à cause des soit-disant prétentions politiques de KHODORKOVSKY que le Président POUTINE aurait éliminé un concurrent . Pure fantaisie. Le Président POUTINE, selon la Constitution, ne peut se représenter à la magistrature suprême, alors pourquoi aurait-il besoin d'écarter un candidat ? 

    Mais au lieu de féliciter Vladimir POUTINE pour son remarquable travail de nettoyage de l'économie russe, et pour l'élimination progressive des maffieux, les sourds-aveugles-braillards occidentaux accusent le médecin et défendent le virus.

    Ce n'est pas avec des a priori fondés sur l'ignorance et des références datant de l'ère communiste que les Français et l'ensemble des Occidentaux, comprendront mieux la Russie