Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

europe

  • Entretien avec Nicolas DHUICQ, de retour de Crimée

    Nicolas DHUICQ est député de la première circonscription de l'Aube, Membre de la commission de la défense nationale et des forces armées, secrétaire du groupe d'amitié parlementaire France-IMG_5010.JPGRussie.

    Il siège à l'Assemblée Nationale dans le groupe "Les Républicains" et appartient au mouvement : la Droite Populaire.

    Maire de Brienne-le-Château (Aube)

    Il se rend régulièrement en Russie et soutient avec Thierry MARIANI la levée des sanctions contre la Russie.

    Lire la suite

  • Eurasie, une nouvelle alliance économique est née

    russie,kazakhstan,belarus,astana,économie,urss En formalisant par la signature d'un traité tripartite à Astana la naissance de l'alliance EURASIATIQUE, les présidents Belarus, Russe et Kazakh LOUATCHENKO, POUTINE et NAZARBAIEV viennent de lancer un nouveau signal au monde des affaires et des échanges internationaux. Le projet imaginé par la président russe s'était développé depuis 2010 par une mise en coordination des paramètres économiques et juridiques des 3 pays. 

    Visible jusqu'à présent essentiellement au travers d'une union douanière, cette nouvelle étape relance un processus qui avait été mis à mal par la situation en Ukraine.

    A l'origine, l'Ukraine était invitée à participer à ce club économique destiné à créer un pont entre l'Europe et l'Asie. Hélas, les dirigeants de Kiev successifs, sans doute influencés par l'Europe et un autre pays plus lointain, ont cru à l'illusion d'une prochaine entrée dans l'Union Européenne et à l'accès à d'incalculables richesses. Imaginant sans doute que l'Union Européenne dépenserait autant d'Euros en Ukraine que pour les pays baltes, la Pologne ou la Tchécoslovaquie.

    Des que l'ancien et très contestable président YANOUKOVITCH à exprimé l'idée de rejoindre l'Union Eurasiatique où l'Ukraine avait toute sa place, une révolution "spontanée" a secoué Kiev et abouti à sa destitution. Le pouvoir ayant été repris par une junte hétéroclite aux principes moraux plus que douteux, mais fidèle à ses commanditaires d'Europe et d'ailleurs. 

    Pour de nombreuses populations du sud et de l'est de l'Ukraine, la proximité avec la Russie et la nouvelle union EURASIATIQUE tombe non seulement sous le sens, mais relève d'una aspiration à des relations historiques, économiques, ethniques et religieuses évidentes par rapport à l'aventure d'un rapprochement avec une Europe hésitante et aux projets flous.

    Ainsi l'Ukraine, s'est pour l'instant éloignée de l'EURASIE. Mais les politiques changent et les intérêts des états aussi.

    Aujourd'hui, les les trois pays fondateurs démontrent que comme l'Union Européenne, l'Alena, le Mercosur ou l'Asean, des rapprochements entre pays voisins facilite les échanges et accélère la création de richesses.

    Mais l'EURASIE, même si elle a pour objet une intégration économique comme le furent la CECA puis la CEE, les sourires et les poignées de mains des 3 président montrent un signe fort de compatibilité des politique qui laisse deviner que cette union économique peut évoluer vers une union intégrant d'autres domaines de coopération.

    russie,kazakhstan,belarus,poutine,lukatchenko,nazarbaiev,ukraine,europe,asieEn signant à Astana l'accord fondateur avec ses homologues bélarus et kazakh, une semaine après son triomphal et fructueux voyage en Chine, Vladimir POUTINE envoie lui-même un message économique et diplomatique à l'Europe, les Etats-Unis mais aussi aux autres pays d'Asie.

    La relation russo-indienne, par exemple, ancienne et solide, pourrait laisser espérer d'autres rapprochements. Naturellement, en dehors de quelques économistes initiés, de quelques diplomates curieux et d'une poignée de journalistes avertis, personne n'a saisi l'importance de la réunion d'Astana. En particulier en Europe et aux Etats-Unis.

    Vladimir POUTINE, avec une remarquable détermination, et sans tenir compte des pressions et du chantage des Occidentaux, émancipe son pays et son économie d'un système à bout de souffle tout en nouant des liens durables avec d'autres partenaires.

    Il y a fort à parier que les relations russo-turques ou russo-africaines vont se développer russie,kazakhstan,belarus,poutine,lukatchenko,nazarbaiev,ukraine,europe,asiedans les prochains mois. Sous les yeux aveuglés des Européens et de leurs amis d'outre-atlantique.  

  • Situation tragique à Kiev

    Les affrontements entre manifestants "pro-européens" et forces de l'ordre ukrainiennes prennent chaque jour une dimension plus terrible. 

    Si la presse française a mentionné la mort par balle de journalistes entre deux reportages sur le cumul des mandats, le statut de Mme TRIERWEILLER et les résultats du PSG, elle semble oublier ce que subissent les policiers ukrainiens chargés d'empêcher la déstabilisation du pays. 

    Sous les yeux gourmands de certains pouvoirs étrangers.

    Voici un reportage heureusement mis en ligne sur les supports indépendants de la caste médiatique qui montre des policiers brulés vifs à cause des cocktails Molotov jetés sur eux par les "Pro'Européens" . Lire ici

    Une réflexion sur les motivations, les méthodes et l'identité des commanditaires de ces manifestations "pro-européennes" mérite d'être lancée.

  • KARADZIC à La Haye

    karadzic11%20(1).jpg 2008, une grande année pour les dépouilleurs de la Yougoslavie. Après avoir livré le Kosovo aux mafieux de l'UCK le 17 février, voici que Radovan KARADZIC tombe entre les mains du Tribunal Pénal International (un "tribunal" entièrement aux mains de Washington) où son procès est instruit pour "crimes contre l'humanité et crimes de guerre" .
    Comme c'est original !

    On se demande pourquoi le TPI a si peu d'activité si l'on considère le nombre de criminels à la tête d'états . Il n'est évidemment pas seulement question de George W BUSH.
    Mais comme Slobodan MILOSEVIC, le Président serbe, et le général Radko MLADIC s'opposaient au démantelement de la Yougoslavie, puis de la Serbie, ce sont forcément, pour l'Occident des : terroristes, et des bouchers.

    Certes le bonhomme n'a rien de sympathique et les méthodes employées en Bosnie n'ont rien d'hummanitaires. Cependant, on peut noter que les homologues croates et bosniaques de KARADZIC et MILOSEVIC ne sont pas particulièrement recherchés par le TPI.

    Pour avoir leur ticket d'entrée dans l'Union Européenne, les dirigeants serbes actuels ont livré à des étrangers un de leurs ressortissants plutôt que de le neutraliser eux-mêmes.

    KARADZIC n'était d'ailleurs pas très recherché jusqu'à ces dernières semaines, et, comme pour Oussama BEN LADEN, les services américains n'arrivaient pas à le localiser ... dans les rues de Belgrade !

    Radovan KARADZIC est entré dans la prison de La Haye en pleine santé. Ceci est important; car que pourrions-nous imaginer s'il venait subitement à décéder dans sa cellule à la suite d'une "grave maladie", comme MILOSEVIC ?

    Ce qui n'était pas prévu, c'est que le "coupable" fisse des révélations sur ses relations avec les Américains. Des révélations bien gênantes d'ailleurs pour l'administration CLINTON. Mais la présidence CLINTON a été particulièrement attentive à la Yougoslavie. En particulier Madeleine ALBRIGHT Thaçi Albright.jpg que l'on voit ici embrasser avec affection le terroriste Hashim THACI, leader de l'UCK, organisation criminelle particulièrement féroce envers les Serbes du Kosovo (Y compris ecclésiastiques)

    D'ailleurs, pourquoi Hashim THACI n'est-il pas lui aussi logé à La Haye ? Peut-être parce qu'il est le Premier Ministre respecté de l'état fantoche du Kosovo.

    Pauvres Serbes, qu'avez-vous dont fait ? Quelle menace représentez-vous pour susciter un tel déchaînement ?

  • La Turquie en Europe dès 2009

    J'ai trouvé sur un autre site cette analyse qui me semble pleine de bon sens.



    Non, il ne s'agît pas d'un rêve ou d'un cauchemar, mais d'une possibilité tout à fait réaliste. Certes ce ne sont ni Ankara, ni Bruxelles qui ont évoqué cette possibilité; mais les négociateurs qui se sont réunis la semaine dernière à Nicosie (Chypre).

    Les deux chefs d'états des deux parties de l'île ont encouragé le processus de réunification.

    Or face à quoi nous trouvons-nous :
    Au sud, la République de Chypre, seul état légal constitué héritier de la première république de Chypre, reconnu par la communauté internationale, et membre de l'Union Européenne.
    Au nord, l'état fantoche de République de Chypre du Nord, constitué à la suite de l'invasion en 1974 du nord du pays par l'armée turque, et l'expulsion (pour les survivants) de tous les habitants héllènophones. "Etat" reconnu exclusivement par la Turquie et l'Azerbaïjan et le Pakistan, exclusivement peuplé de turcophones et terre d'accueil de l'armée turque.

    Apres avoir vidé la partie nord du pays de toute sa population grecque (et de la population turque opposée au coup de force militaire) la Turquie a fait venir une population turque originaire d'Anatolie et d'autres régions. Autrefois on appelait cela la "colonisation" .
    C'est donc une population "étrangère" qui vit à Chypre Nord, tandis que les vrais Chypriotes sont au Sud (et en Australie, Grèce, Liban, Canada etc...)

    Si la réunification est effectuée n'importe comment, et avec le soutien des Etats-Unis, comme c'est probable, un territoire turc intègrera l'Union Européenne ! Et un habitant de Famagouste ou de Kyrenia décide de faire venir ses "cousins" d'Anatolie ou d'Izmir, en visite "familiale" ou "touristique" ouvrira grande la porte de 'UE à la Turquie, ses émigrants et ses produits (en particulier les produits agricoles si prisés dans les coffe shops de Hollande) .

    Il faut être lucide, si Ankara n'entre pas par la grande porte en Europe, les souterrains sont déjà en place :
    Bosnie, Chypre-Nord, Bulgarie, communauté turque d'Allemagne ...

    Attention au réveil !!!

  • Conférence du 17 mai

    16794982.jpg L'association "Contacts Européens Pour un Nouveau Cadre de Vie" m'accorde un immense honneur :

    A l'occasion de la fête de l'Europe (le 9 mai) je suis invité à prononcer une conférence / débat sur le thème :

    EVOLUTION DES PAYS DE L'EST EN EUROPE de novembre 1989 à nos jours

    Le samedi 17 mai (jour de la saint Pascal, ça ne s'invente pas !) à 15h30 au siège de l'association : 39 rue Joseph Python 75020 Paris

    Pour tous renseignements : tel 01 47 97 87 15
    Participation aux frais du "verre de l'amitié" = 8€

  • Et la meute est de nouveau lancée contre Poutine

    ed57219802f684ead4d1807e47fd1caa.jpg Le Président POUTINE va se rendre dans les prochaines heures au sommet du G8 .
    Le satrape américain l'a précédé . Il visite ses territoires d'outre-mer : la Pologne et la République Tchèque; où il a l'intention de faire installer ses missiles thermonucléaires et son radar. "Pour surveiller l'Iran" ose affirmer la propagande de Washington !
    Si les systèmes de surveillance américains doivent être positionnés en République Tchèque pour surveiller l'Iran; bientôt la CIA nous expliquera qu'il faut installer des bases en Islande pour surveiller le Liban !

    Et à quoi servent les dizaines de satellites qui détectent des objets de 10 cm, payés par les contribuables américains ?

    Les mêmes satellites qui n'avaient pas vu qu'il n'y avait AUCUNE arme de destruction massive en Irak !

    Le pauvre BUSH, -qui est bien moins talentueux que son père-, cherche un moyen de faire diversion par rapport à son catastrophique engagement en Irak.

    Mais la presse et les "intellectuels" n'en n'ont que faire. L'affreux, le méchant, l'ennemi c'est bien sûr Vladimir POUTINE !

    Le Président POUTINE devrait accepter, au nom de son peuple, qu'une puissance extra-européenne vienne installer sur le territoire d'une de ses colonies en Europe, des vecteurs nucléaires pointés sur la Russie.
    Et le Président POUTINE devrait se comporter comme si son territoire, son pays, et son peuple, n'étaient pas menacés ?

    Et pendant ce temps là ; que font les Européens ?

    Le cow-boy arrive avec son artillerie, et l'installe dans notre jardin ; et la Commission ne trouve rien à redire.
    Pour légiférer sur la taille des fromages , l'Europe est d'une intraitable rigueur . Mais quand le BUSH impose son matériel sur le territoire de l'Union : silence !

    En Europe; comme en Russie; personne ne veut revenir au braquage des missiles réciproques . Sous les regards amusés des barbus de Téhéran, de Kaboul, de Bagdad , de Tchétchénie et d'ailleurs .

    Le Président POUTINE est dans son droit !

    Face à une provocation/agression complètement irrationnelle, il est normal que la Russie fasse savoir qu'elle est en mesure de se défendre.

    Normalement, dans une association, quiconque ne respecte pas le règlement intérieur est mis en dehors de l'association.
    L'union Européenne doit-elle garder en son sein des pays qui prennent leurs instructions outre-atlantique ?

  • La Fée proche du Peuple ? La bonne blague !

    medium_Fee_ENA.jpg La Fée serait-elle proche du peuple ?

    A voir cette allure, à sa sortie de l'ENA, on pourrait se dire qu'elle était en effet à la mode.

    Mais l'ENA n'est pas un salon de coiffure. A l'ENA, la Fée y a cotoyé des gens très intelligents, et destinés à mener le Tiers Etat à la baguette.

    Dans sa classe il y avait Dominique GALOUZEAU de VILLEPIN medium_Villepin.jpg Un type qui aurait bien convenu à une fille de cette classe sociale : Aristo, beau gosse, intelligent etc ...

    Mais un autre membre de la classe ENA n'avait pas dit son dernier mot . "Culbuto" l'appelaient les méchants de la Droite. Et poutant c'est bien lui qui séduisit la fée medium_Culbuto_rose.jpg Incrédule, surpris par son propre pouvoir de séduction, il s'y reprit à plusieurs fois avant d'engager une vie commune avec la Fée (pas un mariage : c'est trop bourgeois !) .

    Finalement, comme lui à la Constitution Européenne, elle dit : medium_Culbuto_Europe.jpg


    Mais la Fée n'est pas femme facile, et malgré son origine militaire et son milieu aisé, elle manifesta un Désir d'Avenir pour les enseignants . Elle envisagea de faire bosser les enseignants 35 heures !!!

    Quelle révolution au PS !

    "Tu crois" lui répondit Culbuto ?

    "Oui, j'ai tout prévu" Assura la Dame au sourire permanent. "Regarde !"

    http://www.dailymotion.com/video/xna1s_segolene-cauchemar-dun-professeur

    Et le pauvre Culbuto se prit à rèver qu'il s'appelait STRAUSS-KHAN !

  • Pour en finir avec le Polonium 210

    medium_Al_Capone_cigare.jpg Voici bientôt une semaine que les média s'excitent avec le soit-disant "empoisonnement" de Monsieur LITVINIENKO.
    La même hystérie médiatique avait accompagné la mort de Madame POLITKOVSKAYA.
    Comme toujours, le monde misérabilo-médiatique désigne un seul coupable : Vladimir POUTINE !

    Bientôt la presse mondiale lui reprochera peut-être de faire tomber la neige en Russie ?

    Néanmoins, si le sieur LITVINIENKO, (ex-agent d'un KGB aujourd'hui disparu) a touvé une situation plus confortable et lucrative auprès de l'oligarque BEREZOVSKI c'était son choix !

    Que cet assistant d'un des personnages qui ont contribué à la ruine de la Russie fusse éliminé "après usage"; et mis en danger du fait des informations secrètes obtenues auprès de son Parrain; qui peut s'en émouvoir ?

    Quand on dirige une branche de la Mafia, on s'expose . Non ?

    Si la POLITKOVSKAYA s'était contentée d'être la porte-parole des terroristes Tchétchènes en vomissant chaque jour sur Vladimir POUTINE, elle serait encore parmi nous. Mais, en voulant jouer la "journaliste indépendante" et en commençant à dévoiler l'étendue du patrimoine immobilier et financier (off-shore) de certains chefs Tchétchènes, -parmi lesquels les commanditaires de l'épouvantable prise d'otages d'enfants de BESLAN- Anna POLITKOVSKAYA est sortie de sa "liberté"d'expression" . Et les Tchétchènes ont cessé leur collaboration avec elle au bas d'un immeuble de l'avenue Tversakaya à Moscou .

    Les oligarques qui ont pillé la Russie, disposent de moyens plus conséquents et plus modernes

    Monsieur LIVINIENKO le savait. Il était assez proche du Parrain . Il l'a oublié !

    Faire fusiller un collaborateur de confiance dans une rue de Londres n'est pas du style de BEREZOVSKI . Vulgaire ! Et inconvenant envers le pays qui le protège en lui offrant l'asile "politique" !

    Mais comme le Parrain BEREZOVSKI est russe (comme ABRHAMOVITCH, GAIDAR, et KHODORKOVSKI; (tous des "braves gens") il s'est souvenu de certaines méthodes héritées de l'Ancien Régime; c'est à dire : l'Empire tsariste; dont certaines coutumes ont perduré sous l'Empire Communiste (déportations, éliminations, relégations, ... et éliminations)

    Alors comment s'étonner que le "Patron" élimine des collaborateurs indélicats ?

    L'affaire est purement maffieuse. Le Royaume-Uni est pleinement coupable de protéger sur son territoire des terroristes, des islamistes et des maffieux internationaux.

    Une procédure d'extradition n'ayant aucune chance d'aboutir, on peut penser que certains services préférassent l'efficacité à la "légalité"

  • Dîner d'anniversaire annulé

    medium_Vaira_Vike-Freiberga_2005.jpgDepuis ce matin (29 novembre 2006) les media annoncent que le Président POUTINE ne se rendra pas à Riga (Lettonie) pour y souhaiter un joyeux anniversaire à son ami Jacques CHIRAC qui fête ses 74 ans.
    Agenda trop chargé serait la version officielle communiquée par le Kremlin. Certains analystes avancent que le président russe ne serait pas le bienvenu à Riga où se tient le sommet de l'OTAN. Surtout après les déclarations provocatrices de Georges BUSH, considérant que la Géorgie et l'Ukraine avaient leur place dans l'Alliance Atlantique.
    Mais si Vladimir POUTINE n'avait tout simplement pas envie de s'asseoir à la table de Vera VIKE-FREIBERGA, la présidente Canado-Lettone qui depuis son arrivée au pouvoir à Riga persécute la minorité russophone résidant en Lettonie en y instaurant un régime de ségrégation similaire à l'apartheid le plus brutal autrefois en application en Afrique du Sud ?
    Cette Président qui déclare (sans être contredite) que la Lettonie a été libre "de 1941 à 1944" ; soit , pendant la présence des nazis sur son sol.
    Cette même Présidente qui refuse de participer aux commémorations de la fin de la deuxième guerre mondiale ,le 9 mai à Moscou, mais tolère que des néo-nazis paradent au centre de Riga.
    Il est compréhensible qu'en une telle compagnie, et sous son toit, le dîner d'anniversaire du Président CHIRAC aurait eu des saveurs trop acides pour le Président POUTINE