Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sarkozy

  • Mon interview de juin

    Avant de publier l'interview à laquelle j'ai répondu ce matin 7 juillet 2015, je publie celle de juin que j'avais oubliée

    Mon point de vue sur les "Républicains"

  • Au micro de "La Voix de la Russie"

    L'interview à laquelle j'ai répondu pour "La Voix de la Russie" est désormais en ligne sur le lien suivant : VdlR

     

  • Hollande en visite à Moscou

    Poutine-Hollande-big.jpgRépondant à l'invitation du Président Vladimir Vladimirovitch POUTINE, le consternant Président "Normal" de la République Française s'est rendu à Moscou pour une visite de 24 heures.

    Au programme étaient prévus des rencontres avec la Chambre de Commerce Franco-Russe, une visite des installations d'Airbus en Russie, un passage par le musée POUCHKINE et enfin une série d'entretiens au Kremlin avec Vladimir POUTINE. Une rencontre avec la communauté française de Moscou devait clore cette visite présidentielle.

    Bien qu'accompagné de nombreux acteurs de la vie économique, aucune annonce d'envergure n'a été dévoilée, aucun contrat n'a été signé et comme toujours, la délégation d'hommes d'affaire était composée en grande partie de représentants des sociétés du CAC40 qui sont déjà implantées en Russie depuis de nombreuses années.

    Heureusement, le Président "Normal" n'a pas jugé nécessaire d'aborder les questions habituelles qui obsèdent les Socialistes : Droits de l'Homme et autres sujets de diversion.

    Contairement à la chaleur des relations qui régnait entre Vladimir POUTINE et Nicolas SARKOZY, c'est une politesse très protocolaire qui a donné le ton des échanges.

    Encore un voyage pour rien de Mr le Président Normal. Avec un tel représentant, l'image de la France en Russie n'est pas prête de s"améliorer.

    "Nicolas reviens !"  semblait dire Vladimir PPOUTINE lors de la conférence de presse commune où le président russe n'a pas caché son ennui ...

  • Ossétie du Sud, un an déjà !

    Armoiries Ossétie sud.jpgDans la nuit du 7 au 8 août 2008, pensant que le Monde entier avait les yeux braqués sur Pékin à l'occasion de l'ouverture des Jeux Olympiques, l'artillerie géorgienne surprenait par une attaque sans préavis les paysans ossêtes en plein sommeil.

    Terrorisés par cette agression aussi sournoise qu'inattendue, les Ossêtes méridionnaux, après un instant de panique, appelèrent à l'aide leurs frères du nord, de l'autre côté du tunnel de Roki, que le découpage administratif de STALINE avait maintenus dans la Fédération de Russie.

    Répondant à cet appel au secours désespéré d'une population qui s'identifie plus à elle qu'à la Géorgie, la Russie n'a pas hésité à intervenir pour protéger tous les Ossêtes, et démontrer ainsi au bouffon de Tbilissi qu'elle n'abandonnait pas ses minorités ethniques et se donnait pour mission de les protéger; même au delà des frontières administratives.

    La tranquilité qu'a apportée au Continent la construction de l'Europe a fait oublier que dans d'autres parties du Monde, la paix demeure un équilibre précaire. En effet, qui imaginerait aujourd'hui l'Italie attaquant la France pour reprendre possession de Nice et de la Savoie ? Une invasion allemande de l'Alsace et de la Lorraine serait du même degré de grotesque.

    Mais il n'en n'est pas de même partout. 

    Dans sa perfide subtilité, STALINE a découpé d'immenses territoires de l'ancien empire des Romanov en une multitude de républiques et de territoires "autonomes". Homme des montagnes de Géorgie, familier des coutumes claniques, STALINE savait ce qu'il faisait en rattachant au sein d'une même entité des populations ennemies héréditaires, ou au contraire, en séparant des peuples entre plusieurs cadres administratifs.

    Il ne pouvait ignorer que de rattacher la partie sud de l'Ossétie musulmane et turcophone à la Géorgie chrétienne ne produirait que des tensions. De même pour l'Adjarie et l'Abkhazie.

    A l'époque soviétique, toutes les tensions ethniques de Vilnius à Magadan et de Norilsk à Bakou en passant par Tashkent, Frounzé et Ashkhabad étaient maîtrisées par la puissance du Parti Communiste de l'URSS et l'Armée Rouge. Mais dès que l'emprise soviétique se relâchat, les anciennes provinces et territoires coutumiers reprirent leurs aspirations politiques et leur volonté de marquer leur identité.

    Si les frontières ne faisaient pas discussion à propos des pays baltes et du Kazakhstan, il n'en n'était pas de même avec la Moldavie (territoires gagaouzes et Transnistrie), le Turkmenistan, l'Ukraine (presqu'île de Crimée), le Kirghizistan et l'Ouzbekistan, l'Azerbaïjan et l'Arménie qui en arrivèrent même à se faire la guerre pour le contrôle du Nagorno Kharabakh.

    Au sein même de la République Fédérale de Russie, certains territoires souhaitèrent renouer avec leurs traditions ancestrales. Ce que la Russie accepta avec bienveillance sous la présidence de Boris ELTSINE

    Hélas, poussés par des influences et une logistique financière étrangères, certains peuples sombrèrent dans la guerrilla indépendantiste. Prétextant de la liberté de respecter le culte musulman.

    Ce fut le cas dès 1991, de la pauvre Tchétchénie, tombée entre les mains de chefs mafieux et (accessoirement) fondamentalistes islamistes. Au contraire, d'autres régions dirigées par des visionnaires surent prendre avec intelligence et dans la paix, le virage de la modernité dans la Fédération de Russie. C'est le cas du Tatarstan. parfait contre-exemple de la situation tchétchène.

    Par son arrogance, et sûr du soutien de son ami américain, le pitre de Tbilissi, Mikhaïl SAAKATCHVILI a mené son pays au désastre. Oubliant que la Russie de MEDVEDEV et de POUTINE n'était pas une puissance ruinée du Tiers-Monde, comme lui laissaient croire ses conseillers de Washington.

    En un an, plusieurs acteurs de la pièce ont changé. Et pas des moindres.  

    En août 2008, c'est Nicolas SARKOZY, qui au nom de la France, présidait l'Union Européenne, et le monde entier garde en souvenir l'action déterminée et pacificatrice du président français, et sa capacité à donner pour la première fois dans l'histoire, une substance reconnaissable à la diplomatie européenne.  En août 2009, le Président de l'Union Européenne est le premier Ministre de la Suède ...

    A la Maison Blanche aussi il y a eu un changement de locataire. A un George W. BUSH finissant, et un Dick CHENEY attentif aux derniers contrats d'Halliburton, ont succédé Barrack OBAMA et Joe BIDEN, et surtout une nouvelle vision du Monde par les Etats-Unis, que la crise de l'automne a encore plus profondément corrigée. Les protégés de la CIA comme SAAKATCHVILI ne bénéificient plus du soutien inconditionnel des Etats-Unis à leurs frasques. Il est urgent que SAAKATCHVILI en prenne conscience.

    Mais le clown géorgien, entendant le Vice-Président américain Joe BIDEN déclarer à Tbilissi que les Etats-Unis étaient derrière la Géorgie, a cru naïvement qu'il avait les mains libres pour engager son peuple dans de nouvelles et improbables aventures.

    Pour éviter une nouvelle tragédie, il ne reste plus au peuple géorgien qu'à se débarrasser de ce fantoche ridicule et ainsi retrouver simultanément la confiance de Moscou, de Washington et de l'Union Européenne.

    C'est avec des fleurs que SAAKATCHVILI avait chassé CHEVARNADZE, il reste encore beaucoup de roses en Géorgie pour saluer son départ. Le plus vite possible ...

  • Migration

    Aux lecteurs de ce blog.

    Afin de bien différencier les thèmes abordés par moi, j'ai décidé de conserver le Blog de l'Est exclusivement pour m'exprimer ou communiquer à propos de la Russie ou de l'Est .

    Les questions françaises et d'ordre politique seront désormais abordées sur un autre blog :

    http://ump-paris20e.typepad.fr/

    Les commentaires y sont ouverts et soumis aux mêmes règles de courtoisie que celles qui prévalent sur le Blog de l'Est

    A bientôt sur l'un ou l'autre des blogs

  • Conseil National de l'UMP (suite)

    J-Y Bohbot.jpg Dans ma note précédente, relative aux personnalités rencontrées, je citais quelques noms de ministres. Mais j'ai surtout échangé avec mes amis au quotidien.

    Je voudrais citer parmi les premiers, mon ami Jack-Yves BOHBOT, délégué UMP de la 6ème crirconscription de Paris composée en partie de plusieurs quartiers du XXème arrondissement. C'est un homme de conviction, de fidélité et d'une grande rigueur morale.

    Bien décidé à agir il ne renonce jamais devant les intimidations ni face aux provocations du PS. Homme de foi, il est très investi auprès de sa communauté réligieuse et y consacre une grande partie de sa vie publique.

    Homme de transparence, il met un point d'honneur à tenir informés celles et ceux qui l'ont choisi (comme les autres d'ailleurs) de ses activités et de ses engagements. Ce qui est bien différent de certaines de ses collègues voisines. Je suis très fier de le connaître et d'avoir une place parmi les gens qu'il apprécie.

    Des liens sur ses blogs existent ici , mais je les rappelle :

    http://www.jackyvesbohbot.fr/

    http://www.jackyvesbohbot.fr/6me_circo_ump_de_paris/

  • Conseil National de l'UMP

    Logo UMP.jpg Samedi 24 janvier 2009, l'UMP a réunit son Conseil National, c'est à dire : le Parlement du Mouvement.
    Je n'en suis pas membre, n'ayant pas été candidat à l'élection qui permettait de désigner les deux représentants du XXème arrondissement. Toutefois j'ai été invité à y assister en quanlité d'observateur. Comme je ne néglige aucune invitation, je m'y suis rendu. Sans vraiment grand enthousiasme.
    Et finalement je crois avoir bien fait. Car j'y ai retrouvé de très anciennes relations datant même de mes premières années de militant RPR dans le Val de Marne, d'autres amis d'une époque plus récente parmi lesquels des collègues Conseillers Municipaux, et enfin des personnalités pou lesquelles j'ai beaucoup de sympathie.
    Certes, la vedette de cette réunion était le Président de la République qui conserve un grand attachement au mouvement politique qui lui a apporté son soutien, et qui garde pour le Président une relation familiale.
    La réunion du Conseil National avait pour objet de confirmer l'élection du nouveau Secrétaire Général Xavier BERTRAND Xavier Bertrand.jpg

    Je porte beaucoup d'estime à Xavier BERTRAND car il incarne l'expression du militant convaincu sans être sectaire, à l'écoute des autres sans être rigide et pour lesquelles les valeurs fondamentales de la République ne peuvent être dévoyées.

    Nous partageons d'autres idéaux qui me le rendent encore plus sympathique et accessible.

    Autour de Xavier BERTRAND, a été constituée une nouvelle équipe de secrétaires généraux adjoints expérimentés et plus jeunes l'accompagnera dans sa tâche.

    Des retrouvailles donc, mais aussi des rencontres parmi les plus agréables. Ainsi, au cours du déjeuner, j'ai pu saluer Christine BOUTIN, toute surprise de s'entendre dire par moi que tot en ne partageant pas sa conception de la société, j'étais très attentif à ce que son mouvement et les idées qu'elle incarnent demeurassent très présentes au sein de l'UMP. Nous avons pris un café ensemble et avec sa chaleur coutumière, m'a gratifié d'un amical baiser.

    Le café bu, j'ai croisé Nadine MORANO, une autre de mes favorites à l'UMP. Lui rappelant que sa venue en avril 2007 dan le XXème arrondissement où elle avait rencontré un immense succès j'ai été surpris de constater qu'elle se souvenait parfaitement de cette visite, m'en donnant des détails que j'avais moi-même oubliés. Nadine MORANO.jpg
    Je lui ai demandé de revenir dans le XXème arrondissement, et, à ma plus grande joie, et malgré son activité de Ministre, m'a immédiatement invité à prendre contact avec son service de communication pour prendre date.
    Nadine est vraiment une militante sincère et je crois que je vais encore lui consacrer une note sur ce blog. Car je suis sûr qu'elle a lira personnellement, et qu'elle y ajoutera peut-être comme les fois précédentes, un petit commentaire.

    Finalement c'est une excellente journée que j'ai passé en cette salle de la Mutualité, autrefois lieu de rendez-vous de la Gauche la plus vindicative et que nous avons par notre présence, exorcisée.

  • Le retour

    Armoiries Ossétie sud.jpg Comme l'ont dit " les cordonniers sont les plus mal chaussés" j'ai laissé en jachère ce blog afin de répondre à des impératifs professionnels dont la situation en Ossétie-géorgie constituaient la priorité.
    A part quelques messages d'insultes, il n'y a donc pas eu beaucoup d'activité.
    Je reviens bienôt drapeau ossète.jpg

  • Le retour de PASCAL

    35c1519cfb87790f86694346b367f290.jpg

    Certains ont pensé : "Enfin; nous voilà débarrassés"
    D'autres (que je remercie) m'ont dit "que deviens-tu?"
    D'autres encore, qui ne s'étaient pas manifestés directement , mais m'ont fait connaître leur fidélité à mon blog se sont interrogés ainsi : "N'a-t-il rien à dire sur les sujets qui nous concernent"
    D'autres, finalement, ont cru que j'avais émigré en Russie et que j'avais oublié Notre pays !
    Que tous se rassurent (ou s'en inquiètent) ; me voilà de retour !!!

    Finies les vacances! Le Blog de l'Est est de nouveau ouvert !!!

    Encore plus pugnace qu'auutrefois !

    Merci à toutes celles et ceux qui se sont inquiétés de ma santé, et de mon avenir .

    Je les embrasse toutes et tous

    Vive Paris , et vive le Blog de l'Est

  • Rachida , la Patronne

    2ac6a4bc28a7f01201cea3884502c85d.jpg Le Directeur de Cabinet de Madame le Garde des Sceaux donne sa démission au bout d'un mois ?

    La belle affaire !

    Il faut que les hauts fonctionnaires et directeurs d'administrations centrales jusqu'à présent inamovibles, protégés par leurs syndicats qui leur dictaient les mesures à prendre, comprennent une bonne fois pour toutes que désormais ce sont les Ministres qui dirigent leurs ministères. Qui sont les Patrons, comme le Président de la République est le Patron à l'Elysée.

    Voici 30 ans que les hauts fonctionnaires (énarques pour la plus part, évidemment!), ont confisqué à leur profit le pouvoir dans les ministères. Les Ministres passaient, les fonctionnaires restaient. Comme dans les rédactions de certains journaux et magazines qui expliquent aux Français ce qu'ils doivent penser, voter ou critiquer depuis 30 ans.

    La possession d'une charge, symbole d'Ancien Régime, n'a aucune signification sous la Présidence de Nicolas SARKOZY. Par conséquent, les fonctionnaires qui ne se sentent pas obligés de servir l'Etat sous l'autorité d'un ministre choisi par les instances élues, n'est pas obligé de rester à un poste qui ne lui convient plus.

    Qui s'insurge d'ailleurs contre la Ministre Rachida DATI; et qui plaint à chaudes larmes le "pauvre" Michel DOBKINE ?

    Le Syndicat de la Magistrature !

    Ce repère de Gauchistes qui ont dénaturé la Justice depuis 1968, et qui a pris le contrôle de l'Ecole de la Magistrature de Bordeaux (dirigée depuis 2005 par le même DOBKINE) pour y formater des magistrats destinés à rendre la justice selon les principes marxistes. Les convainquant de leur toute-puissance sur la société

    Ecole qui a produit:

    Le juge Lambert (affaire Grégory)
    La juge Maubert (affaire Dils)
    Le juge BURGAUD (affaire d'Outreau)

    Désormais, il y a un patron au Ministère de la Justice. Et ce n'est plus un permanent du Syndicat de la Magistrature qui va diriger le Ministère, et laisser au Ministre les interventions à l'Assemblée ou devant les média, pendant qu'il s'occupe des dossiers.

    C'est ça aussi la révolution SARKOZY.