Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Royal

  • La Rentrée littéraire

    9f06bc7469a8c1183d99d2a113839ccf.jpg Le Premier Secrétaire du Parti Socialiste a annoncé sa préférence pour les prix littéraires :





    Prix Goncourt : Lionel JOSPIN pour L'Impasse
    Prix Renaudot : Claude ALLEGRE pour La défaite en chantant
    Prix Fémina : Marie-Noelle LIENEMANN pour Au revoir Royal !
    Prix Médicis : Jean-Luc MELENCHON pour En quête de gauche
    Grand Prix du Roman de l'Académie Française : Raphaelle BACQUE et Ariane CHEMIN pour La femme fatale
    Prix Interallié : Guillaume BACHELAY pour Désert d'avenir
    Prix de Flore : Jean-Christophe CAMBADELIS pour L'inventaire d'une présidentielle

    Tous publiés aux éditions Jeanne d'Arc 9055e9134d4f7e77fdbdadb465e9f52b.jpg854119bd114b457f388d258c69a57324.jpg

  • Le clip de Ségolène

    medium_Segodiche.jpg On a retrouvé l'un des clips de Ségolène ROYAL tournés par une équipe restreinte pour la campagne officielle du premier tour.
    Pour une raison inconnue, le clip a été refusé par l'équipe de campagne.

    Pour voir la vidéo , cliquez ici

  • Catastrophe pour Bécassine

    medium_Seguela.jpg Encore un Mitterrandiste qui rejette Sainte-Marie-la-Vertu.
    Dans une interview sans détours sur l'antenne d'RTL, Jacques SEGUELA , Monsieur "Force Tranquille" et "Génération Mitterrand" annonce sa décision de voter pour Nicolas SARKOZY.
    Si, comme tant d'autres personnalités socialistes il ne pouvait voter pour le Maire de Neuilly dès le premier tour, Jacques SEGUELA, conscient de la nullité de Ségolène ROYAL, ne veut faire courir aucun risque à la France.
    Comme il le déclare lui-même :" je ne vote pas pour Nicolas SARKOZY, mais pour la France !"

    Si la campagne continue comme cela, bientôt Jack LANG lui-même va s'y mettre !!!

  • Ouh ! La vilaine menteuse !!!

    medium_Da-Vinci_300-300x467.jpg Depuis mardi dernier, Sainte Marie-Ségolène-Immaculée, n'a cessé de faire croire que Nicolas SARKOZY avait fait pression sur les media pour empêcher l'organisation de son grotesque débat avec son nouvel ami François BAYROU.

    Comme toujours, et sans rien vérifier, une partie de la presse a relayé ce mensonge.

    Or voici qu'au lendemain du fameux "évenement" le Président du Syndicat de la Presse Quotidienne Régionale, dément formellement avoir subi des pressions de la part de l'équipe de Nicolas SARKOZY, mais qu'au contraire, c'est bien du côté de Ségolène ROYAL que l'intimidation est venue.

    Comme par hasard, c'est Julien DRAY (Ex-Trotskyste blanchi par la machine PS) qui était le plus virulent dans ses attaques. On constate donc que les Trotskystes qui entourent Ségolène ROYAL, même s'ils se sont achetés une conduite en adhérent au PS , n'ont pas oublié les anciennes méthodes de l'agit-prop !

    "Calomniez, calomniez -disait le grand LENINE-; il en restera toujours quelque chose !"

    On n'est bien loin de ce que préconise Sainte-Marie-du-Respect; mais plutôt dans les méthodes traditionnelles de désinformation d'une certaine Gauche qui , décidément, n'a rien à voir avec le Centre.

    Pour illustration, voici ci-dessous la dépêche AFP de dimanche 29 avril à 8h00


    Débat Royal-Bayrou: le SPQR dément à nouveau avoir subi des pressions


    En savoir plus


    Le président du Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR) Michel Comboul, également président du groupe Nice-matin, a une nouvelle fois démenti que son syndicat ait subi des pressions de la part de Nicolas Sarkozy pour ne pas organiser un débat entre Ségolène Royal et François Bayrou, dans un communiqué publié samedi.

    "On l'accuse très directement d'avoir cédé aux pressions du candidat Sarkozy. Or ce syndicat que l'on dit très puissant n'est pas là pour intervenir dans la campagne", déclare M. Comboul, dans un texte à paraître dimanche dans plusieurs titres de province, dont Nice-Matin et Ouest-France.

    Il explique que la demande de la candidate PS à être accompagnée de François Bayrou et des caméras de France 2 devant le forum de la SPQR vendredi matin ne pouvait être acceptée en raison des règles d'équité.

    Mais "une formidable machine à désinformer s'est alors mise en marche", écrit-il. "Nous cédions" aux pressions. "La virulence de ces attaques a été très relayée, il faut le dire, de l'intérieur même du syndicat" car le SPQR "n'est pas comme on voudrait le faire croire monolithique et à droite exclusivement", ajoute-t-il.

    "Oui, le syndicat a été délibérément l'instrument d'une campagne orchestrée. Non, Mme Royal, il n'y a pas eu de pression de Nicolas Sarkozy. En revanche, il y en a eu de très fortes de votre côté, exercées directement par votre équipe, et aussi par vous-même à travers vos déclarations", déclare le président du SPQR. Il réaffirme par ailleurs ne pas avoir rencontré Nicolas Sarkozy jeudi matin contrairement aux affirmations de Mme Royal.

    Le débat Bayrou-Royal s'est finalement déroulé samedi matin, organisé et diffusé par la télévision BFM TV et la radio RMC, en partenariat avec Aujourd'hui en France et Le Parisien.

    Canal+, qui s'était proposé jeudi, avait jeté l'éponge, arguant des règles sur le temps de parole édictées par le Conseil supérieur de l'audiovisuel.

  • Pourquoi tant de haine ?

    medium_anti_sarko.jpg La campagne pour le deuxième tour des élections présidentielles a pris un tournant nauséeux dès dimanche soir.
    La photo ci-contre, n'est rien par rapport à ce qu'on peut lire sur certains blogs et dans els torchons comme Liberation et Marianne.
    Ce n'est plus une campagne présidentielle, c'est un référendum anti-SARKOZY !
    Heureusement les Français ne sont pas dupes des manoeuvres d'une certaine presse, ni d'une certaine chaine de télévision. Ils l'ont d'ailleurs montré massivement dimanche dernier.
    Néanmoins, ces manipulations de l'opinion qui durent depuis des semaines, des mois, voire des années, sont signes d'une forme de "démocratie" heureusement quasiment disparue.
    Que la candidate socialiste ne soit pas à la hauteur de l'enjeu, -c'est même avoué à mots couverts au sein même de la Rue de Solférino- , n'est pas une surprise. Mais de réduire le débat à des invectives, des jets de haine et de mensonges n'est pas digne de la campagne que méritent les Français.
    Ah ! si les Socialistes avaient choisi DSK, nous serions à un autre niveau !

  • Les Français passent le champ politique au Kärcher

    medium_2007-04-22-revefrancais.jpg Dimanche dernier, Nicolas SARKOZY, -au terme d'une journée au cours de laquelle les Français ont démontré leur intérêt pour la Politique et leur conscience de leur responsabilité-, remporte avec une avance incontestable, la première étape de la course à l'Elysée.

    Les journalistes, bavards et autres spécialistes de l'intoxication prévoyaient une surprise.
    Il y en a eu deux :

    Une participation exceptionnelle et enthousiaste des électeurs. A Paris, (où la pagaille avait été consciencieusement organisée par l'équipe de Bertrand DELANOE) certains électeurs ont été contraints de patienter pendant plus d'une heure pour pouvoir voter.

    La deuxième surprise, c'est la radicale élimination de tous les autres petits candidats. Même Jean-Marie LE PEN qui avait atteint le second tour en 2002 est sévèrement battu. Y compris dans toutes les régions qui lui avaient apporté les scores les plus remarquables.

    L'opération BAYROU-centre-combines a échoué.

    Si le pilote de tracteur (c'était le surnom de GORBATCHEV, en Russie), croit que les 18 % qu'il a recueilli sont une adhésion à ses montages politiciens, c'est une erreur qui lui coutera cher, ainsi qu'aux parlementaires UDF qui n'auraient pas compris où est leur intérêt.

    Au moins la moitié des votes exprimés en faveur de François BAYROU proviennent en vérité d'adhérents socialistes qui ne supportent pas Bécassine, et estiment moralement ne pas pouvoir voter pour Nicolas SARKOZY.

    On est bien loin d'un élan républicain pour la fondation d'un centre. Surtout dirigé par un homme qui renie ses engagements passés et sans le moindre scrupule, ambitionne de faire alliance avec une force politique qui n'a cessé de l'insulter.

    La farce a assez duré. Vivement l'élection de Nicolas SARKOZY à la Présidence de la République, et la rénovation du PS par Dominique STRAUSS-KHAN !

  • La Fée perd ses nerfs !

    medium_Sego_hautaine.jpgMenteur !Voilà comment la Fée considère Nicolas SARKOZY, son concurrent dans la course à l'Elysée. Est-ce bien là un vocabulaire d'éventuelle Présidente de la République ? Dont la fonction est de rassembler tous les Français ?
    Décidément, la Fée semble bien nerveuse en ce moment. Serait-ce à cause du manque d'enthousiasme manifesté dans le soutien que les "éléphants" lui apportent ? Ou simplement parce qu'aujourd'hui elle s'exprime selon sa nature. Comme peuvent en témoigner ses anciens collaborateurs et celles et ceux qui la subissent en Poitou-Charentes ?

    Nicolas SARKOZY, lui, ne se laisse pas entraîner dans ces travers de langage qui n'auront pour unique conséquence qu'une aggravation de l'image que donnent certains politiques à cette noble activité.

    On s'est vite rendus-compte de l'incompétence de la Fée sur des dossiers sensibles. Voilà que l'on découvre son attitude sectaire, méprisante et autocratique.

    Les Français n'aiment pas ça, et elle va bientôt pouvoir le vérifier.

  • Nanard soutient Sarko

    medium_Segolene_micro.jpg Patatras ! Panique au QG de Marie-Ségolène. La nouvelle vient de tomber : Bernard TAPIE, l'inoubliable homme d'"affaires", patron de l'OM, et acteur de télévision apporte son soutien à Nicolas SARKOZY.

    Ce n'est probablement pas son rôle de Commissaire VALENCE qui l'a précipité dans les bras de l'ancien ministre de l'Intérieur, mais sa lucidité incontestable.

    En effet, qui, si ce n'est Nicolas SARKOZY, est aujourd'hui capable d'élaborer un grand plan de réforme des banlieues, de confier cette mission à un homme de la qualité de Jean-Louis BORLOO, et garantir des résultats aux Français ?

    Bernard TAPIE ne s'y est pas trompé. Il a compris qu'un seul candidat était capable de mener à la fois la remise en ordre et redéfinir les bases d'un pacte citoyen avec des zones complètement abandonnées par l'Etat.

    En apportant son soutien à Nicolas SARKOZY, Bernard TAPIE apporte une preuve supplémentaire de l'ouverture d'esprit du seul candidat de la droite.

    L'image détestable de Nicolas SARKOZY qui avait été fabriquée a coup de matraquages médiatiques et de mises en scènes ne fait plus illusion.

    Seul SARKO (avec sa dynamique équipe) est capable de s'attaquer à la crise des banlieues. Et si Nanard redevenait chargé de mission ou ministre de la Ville auprès de Jean-Louis BORLOO . Qui cela pourrait-il encore choquer ?

    Ségolène ROYAL et sa cour d'ENArques !

  • la Fée ... Marseillaise

    medium_Sego_vexee.2.jpg Tiens, voilà que Marie-Ségolène prend conscience que les Français sont sensibles aux thèmes de Nation et de Patrie. Et comme toujours, elle est de leur avis !
    Curieusement, lors des débats participatifs, personne n'avait osé aborder ces sujets. Et sur son site "Delire d'avenir" aucune note n'avait été publiée .

    Pas grave. Il suffit d'annoncer que désormais tous les Français devront avoir un drapeau tricolore chez eux, et savoir chanter notre hymne national.

    Bizarrement, lors de son meeting à Marseille (voir vidéo ici) les dapreaux bleu-blanc-rouge étaient peu nombreux, et la Bonne Mère du jour est retée silencieuse, tandis que les militants du PS chantaient (faux) une "Marseillaise", version OM au Stade-Vélodrome.

    Pourtant, la bande-son a été lancée par deux fois.
    Manque d'habitude ? Les organisateurs ont peut-être pensé que Marie-Ségolène n'avait pas entendu.
    Ou ... je n'ose l'imaginer; qu'elle ne connaissait pas les paroles de l'hymne national !

    Mais qu'apprend-on à l'ENA ? Une réforme s'impose.

    N.B. La vidéo est authentique. Elle est passée dans son intégralité sur les chaines de télévision nationales et locales.
    Naturellement, dans les meetings de Nicolas SARKOZY, pas la peine de faire du karaoké. Tout le monde chante avec enthousiasme La Marseillaise

  • Une marque alimentaire à éviter

    medium_couscous.JPG
    ATTENTION AUX INTOXICATIONS !

    Il est prudent de s'abstenir de l'absorbtion de ce produit . Cette cuisine devrait d'ailleurs être retirée des étalages . Il paraît que ce retrait serait programmé pour le 22 avril à partir de 20h00 .