Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog de l'Est ; le blog perso de Pascal MAS - Page 3

  • Pour l'honneur d'un général

    Dimanche 25 mai 2014 dans l'après-midi alors que les rédactions attendaient les premières estimations des votes aux élections européennes, l'agence de presse polonaise PAP, annonçait la mort du général Wojciech JARUZELSKI, ancien et dernier dirigeant communiste de la Pologne, âgé de 90 ans.

    Personne n'a oublié la stature rigide et les lunettes noires du général polonais, lisant d'une voix monocorde à la télévision la déclaration par laquelle il prenait les pleins pouvoirs et engageait la "normalisation" du pays. Selon la dialectique communiste en vigueur à l'Est de l'Europe.

    Aussitôt, les bonnes âmes de l'époque et les préposés permanents aux droits de l'homme ont hurlé avec Yves MONTAND à la dictature en dénonçant les atteintes à la démocratie que représentait cette reprise en mains de la Pologne par le pouvoir communiste. Mais ces professionnels de l'indignation n'avaient pas remarqué qu'au travers de cette prise de pouvoir en apparence brutale, le général JARUZELSKI venait de sauver la Pologne d'un péril encore plus grand. 

    Après des années d'avancées et d'aventures démocratiques conduites par le syndicat SOLIDARNOSC et son charismatique dirigeant, l'ouvrier-électricien de Gdansk et futur Président de la République, Lech WALESA, la patience des maîtres du Kremlin de Moscou était devenue de plus en plus fragile. Il ne faut pas oublier qu'autour du cacochyme Premier Secrétaire du PCUS, Léonid BREJNEV, un état major issu de la même génération dont certains généraux avaient participé à la "remise en ordre" de 1968 à Prague, contrôlaient les rouages de la machine militaire soviétique. 

    L'URSS, mal engagée en Afghanistan et malmenée par le boycott des Jeux Olympiques de Moscou en 1980, ne pouvait tolérer une autre sédition à l'ouest de l'Empire.

    Une intervention du type "Budapest 1956" ou "Prague 1968" relevait du domaine de l'évidence, d'autant plus qu'il était indispensable d'isoler les forces du Pacte de Varsovie présentes en Pologne qui pourraient être contaminées par le virus de la démocratie cultivé par SOLIDARNOSC et l'Eglise Catholique Polonaise dont le plus illustre représentant devenu pape porterait plus tard le coup fatal au système bolchévique. 

    Au cours de cet hiver 1981, le monde découvrit cette silhouette austère, bien conforme à l'image des militaires de l'Est. Bien vite, le général JARUZELSKI fut vite qualifié de "marionnette de Moscou". Certes, sa prise du pouvoir polonais et les mesures répressives qu'il prenait en tant qu'unique autorité de l'Etat étaient inspirées par le Kremlin, toutefois et en contradiction avec les autres pantins à la têtes des états communistes d'Europe, c'est un patriote qui venait de prendre le destin de son pays en mains.

    La Pologne avait subi pendant des siècles la convoitise gourmande de ses voisins, et l'homme aux lunettes noires, descendant d'une famille de la petite noblesse polonaise, avait vécu avec sa famille les affres de la déportation en Sibérie soviétique. Cependant il avait mené une carrière militaire exemplaire et politique au sein du parti communiste polonais, le POUP, qui lui donnait une légitimité reconnue par Moscou.

    Formé en URSS, Wojciech JARUZELSKI connaissait tout des méthodes et de la doctrine soviétique et ne se faisait aucune illusion sur l'appréciation du Politburo à propos de l'expérience démocratique polonaise, ni sur la capacité de ses collègues militaires à y mettre fin.

    C'est avec une habilité remarquable et discrète qu'il a su rassurer les gérontes de Moscou et leur faire accepter une solution 100% polonaise à ceux qui ne tarderaient pas à être fatigués de cette crise.

    En prenant lui-même la responsabilité et la conduite des opérations de "normalisation" le général JARUZELSKI, tout en attirant la haine et les critiques sur lui, a évité au peuple polonais un sort encore plus tragique.

    Malgré les arrestations et l'imposition de mesures économiques drastiques, la gouvernement polonais a protégé le peuple d'un inévitable anéantissement.

    Si l'on excepte le martyr du Père POPIELUSCZKO en 1984 perpétré par des agents de la varsoviepolice politique -qui se sont d'ailleurs rendus et ont reconnu immédiatement le crime- , et des arrestations d'activistes syndicaux, on peut dire que la répression n'a pas été aussi féroce qu'à Prague ou Budapest auparavant. La population polonaise par ailleurs, était plus préoccupée par la survie au quotidien tant la crise économique anéantissait toute velléité de contestation. Et pourtant, dans cette atmosphère de contrôle continu, le général JARUZELSKI avait laissé l'Eglise polonaise mener son action. Celle-ci entretenait l'esprit de Gdansk et allait se révéler un acteur majeur de la chute du système communiste. 

    En 1989, une fois encore inspiré et lucide, le général JARUZELSKI accepte de partager le pouvoir avec l'opposition représentée par SOLIDARNOSC et devient le premier président de la Pologne post-communiste. En novembre 1989, le Mur s'effondre à Berlin, mais on peut affirmer sans se tromper que le mur virtuel était déjà tombé à Varsovie.

    Fatigué et convaincu du devoir accompli, il démissionne en 1990 et se retire de toute vie publique. Il verra de son salon son ancien adversaire Lech WALESA accéder à la présidence et devenir son successeur, et demeurera dans une relative tranquillité jusqu'en 2007 où des poursuites pour son action passée lui vaudront un statut de résidence semi-surveillée. Très malade il n'aurait d'ailleurs pas pu quitter son domicile. Sauf pour ce dernier voyage qu'il accomplit en ce mois de mai 2014. 

    Si son souvenir reste vivace et bien souvent hostile en Pologne, Wojciech JARUZELSKI est vite tombé dans l'oubli à l'ouest. La Pologne est devenue membre de l'Union Européenne et personne ne veux exhumer ce passé communiste pesant.

    Cependant et face aux hurlements de ceux qui criaient à la dictature, des intellectuels polonais, des citoyens ordinaires et même des ecclésiastiques ont vite pris conscience que le général JARUZELSKI avait incarné pour l'époque, "le moindre mal". Cette idée n'est pas encore majoritaire, mais comme il le répétait lui-même, conscient de son rôle dans l'histoire de la Pologne : "Seule l'Histoire me rendra justice un jour" 

     

  • Eurasie, une nouvelle alliance économique est née

    russie,kazakhstan,belarus,astana,économie,urss En formalisant par la signature d'un traité tripartite à Astana la naissance de l'alliance EURASIATIQUE, les présidents Belarus, Russe et Kazakh LOUATCHENKO, POUTINE et NAZARBAIEV viennent de lancer un nouveau signal au monde des affaires et des échanges internationaux. Le projet imaginé par la président russe s'était développé depuis 2010 par une mise en coordination des paramètres économiques et juridiques des 3 pays. 

    Visible jusqu'à présent essentiellement au travers d'une union douanière, cette nouvelle étape relance un processus qui avait été mis à mal par la situation en Ukraine.

    A l'origine, l'Ukraine était invitée à participer à ce club économique destiné à créer un pont entre l'Europe et l'Asie. Hélas, les dirigeants de Kiev successifs, sans doute influencés par l'Europe et un autre pays plus lointain, ont cru à l'illusion d'une prochaine entrée dans l'Union Européenne et à l'accès à d'incalculables richesses. Imaginant sans doute que l'Union Européenne dépenserait autant d'Euros en Ukraine que pour les pays baltes, la Pologne ou la Tchécoslovaquie.

    Des que l'ancien et très contestable président YANOUKOVITCH à exprimé l'idée de rejoindre l'Union Eurasiatique où l'Ukraine avait toute sa place, une révolution "spontanée" a secoué Kiev et abouti à sa destitution. Le pouvoir ayant été repris par une junte hétéroclite aux principes moraux plus que douteux, mais fidèle à ses commanditaires d'Europe et d'ailleurs. 

    Pour de nombreuses populations du sud et de l'est de l'Ukraine, la proximité avec la Russie et la nouvelle union EURASIATIQUE tombe non seulement sous le sens, mais relève d'una aspiration à des relations historiques, économiques, ethniques et religieuses évidentes par rapport à l'aventure d'un rapprochement avec une Europe hésitante et aux projets flous.

    Ainsi l'Ukraine, s'est pour l'instant éloignée de l'EURASIE. Mais les politiques changent et les intérêts des états aussi.

    Aujourd'hui, les les trois pays fondateurs démontrent que comme l'Union Européenne, l'Alena, le Mercosur ou l'Asean, des rapprochements entre pays voisins facilite les échanges et accélère la création de richesses.

    Mais l'EURASIE, même si elle a pour objet une intégration économique comme le furent la CECA puis la CEE, les sourires et les poignées de mains des 3 président montrent un signe fort de compatibilité des politique qui laisse deviner que cette union économique peut évoluer vers une union intégrant d'autres domaines de coopération.

    russie,kazakhstan,belarus,poutine,lukatchenko,nazarbaiev,ukraine,europe,asieEn signant à Astana l'accord fondateur avec ses homologues bélarus et kazakh, une semaine après son triomphal et fructueux voyage en Chine, Vladimir POUTINE envoie lui-même un message économique et diplomatique à l'Europe, les Etats-Unis mais aussi aux autres pays d'Asie.

    La relation russo-indienne, par exemple, ancienne et solide, pourrait laisser espérer d'autres rapprochements. Naturellement, en dehors de quelques économistes initiés, de quelques diplomates curieux et d'une poignée de journalistes avertis, personne n'a saisi l'importance de la réunion d'Astana. En particulier en Europe et aux Etats-Unis.

    Vladimir POUTINE, avec une remarquable détermination, et sans tenir compte des pressions et du chantage des Occidentaux, émancipe son pays et son économie d'un système à bout de souffle tout en nouant des liens durables avec d'autres partenaires.

    Il y a fort à parier que les relations russo-turques ou russo-africaines vont se développer russie,kazakhstan,belarus,poutine,lukatchenko,nazarbaiev,ukraine,europe,asiedans les prochains mois. Sous les yeux aveuglés des Européens et de leurs amis d'outre-atlantique.  

  • Triple soleil en Russie

    Triple soleil 21janvier2014.jpgC'est un phénomène naturel extrêmement rare qui a pu être observé cette semaine à Moscou et dans diverses villes de Russie: une parhélie. 

    Il s'agit d'une illusion d'optique qui donne l'impression que la lumière du soleil se partage en 3 sources différentes. Ce spectacle est dû a la présence de cristaux de glace présents dans l'atmosphère qui tels un prisme, séparent les rayons de lumière.

     

  • Situation tragique à Kiev

    Les affrontements entre manifestants "pro-européens" et forces de l'ordre ukrainiennes prennent chaque jour une dimension plus terrible. 

    Si la presse française a mentionné la mort par balle de journalistes entre deux reportages sur le cumul des mandats, le statut de Mme TRIERWEILLER et les résultats du PSG, elle semble oublier ce que subissent les policiers ukrainiens chargés d'empêcher la déstabilisation du pays. 

    Sous les yeux gourmands de certains pouvoirs étrangers.

    Voici un reportage heureusement mis en ligne sur les supports indépendants de la caste médiatique qui montre des policiers brulés vifs à cause des cocktails Molotov jetés sur eux par les "Pro'Européens" . Lire ici

    Une réflexion sur les motivations, les méthodes et l'identité des commanditaires de ces manifestations "pro-européennes" mérite d'être lancée.

  • Russie-France sans visa ? Rève ou prochaine surprise ?

    Drapeaux RU FR EU.JPGSelon "La voix de la Russie" qui rapporte ses propos le 22 janvier 2014, le nouvel ambassadeur de France aurait déclaré qu'il était favorable à la suppression de la très contestée procédure de demande de visas pour les voyageurs désirant se rendre dans l'un ou l'autre pays. 

    Très handicapante pour le développement de bonnes relations commerciales et pour le tourisme entre la Russie et la France, la procédure d'obtention des visas pour les visiteurs russes a fait l'objet depuis des années de controverses, de polémiques et de scandales retentissants.

    Le création de l'espace "Shengen" et la mutualisation des demandes de visas par les pays membres n'a fait que de compliquer les choses et pousser les visiteurs et investisseurs russes vers des contrées plus accueillantes.

    Si  Son Excellence Jean-Maurice RIPERT se livre à une telle déclaration, tous les espoirs sont permis de voir finalisée avant le prochain millénaire la libre circulation entre la Russie et l'Union Européenne.

    Habitués à de fréquents retournements de situation, les acteurs de la vie économique russo-française ne cachent pas leur prudence.

    La voix de la russie

     

    http://french.ruvr.ru/news/2014_01_22/L-ambassadeur-francais-souhaite-un-rapide-abandon-du-regime-des-visas-UE-Russie-8934/

  • KAMAZ encore vainqueur du rallye DAKAR 2014

    Kamaze 2 Dakar 2014.jpgSamedi 18 janvier, s'est achevé à Valparaiso (Chili) l'édition 2014 du Dakar. Une fois encore, et c'est la douzième année consécutive, c'est un camion KAMAZ : (équipage Arginov,Mokeev,Devyatkin) qui s'est placé en première place au palmarès. Suivi en positions 3, 4 et 5 par trois autres véhicules du constructeur tatar.

    La suprématie écrasante de KAMAZ dans la catégorie "camions" du prestigieux rallye n'est plus à démonter. Et pourtant la presse et les chainesKamaz Dakar 2014.jpg de télévision françaises n'en n'ont pas rapporté un mot.

    Serait-ce parce que les 3 véhicules RENAULT se sont adjoints les 3 dernière places en 48,49 et 50ème place au classement général ? 

    Aucune importance; la solidité et la fiabilité des camions KAMAZ est désormais connue mondialement et le Tatarstan peut s'enorgueillir d'avoir de tels représentants industriels dans le monde.

  • 21 janvier , anniversaire à ne pas manquer

    Louis XVI.jpgEn France on a l'habitude de se souvenir  la décapitation de Louis XVI, dernier roi absolu et direct de la dynastie des Capet-Bourbon

    Mais qui se souvient que le 21 Janvier 1924 décédait Vladimir Illitch OULIANOV Lénine.jpg"Lénine" à la suite d'une longue maladie ?

    Considérant le rôle personnel, joué ou involontaire, par l'un et l'autre au cours de leurs époques; et à la suite qui a été vécue par leurs peuples respectifs commentée ou témoignée , il me semble nécessaire de mentionner en ce 21 janvier la disparition de ces deux piliers de l'Histoire du Monde

     

     

  • Le Blog de l'Est fait peau neuve

    L'actualité russe étant temporairement calme, nous procédons à un rafraîchissement des pages d'information et des liens.
    Mais dès le 17 janvier ... ça repart !

  • Un renouveau en 2014 / обновление

    Nouvel an 2014.jpgLa tumultueuse année 2013 est désormais reléguée aux archives, et bientôt aux oubliettes. C'est en ce 14 janvier, date du nouvel an russe que j'ai choisi de réactiver le "Blog de l'Est"

    Les publications qui apparaissent ici sont des points de vue personnels et n'engagent que leur auteur. Bien sûr les commentaires sont bienvenus pourvu qu'ils apportent une contribution enrichissante aux débats.

    Naturellement, la provocation fait partie de la ligne éditoriale. Car ce n'est pas dans le consensus qu'on fait germer les idées. Encore moins les réformes.

    Ayant rompu avec l'univers politique parisien et français en novembre 2013, la rubrique est supprimée. Mais les commentaires de l'actualité diplomatique, en particulier liée à la Russie, la CEI et le monde de l'Est demeurent un pilier des publications.

    A bientôt sur le Blog de l'Est

  • Le mariage pour tous légalisé ... et après ?

    Manif pour tous.jpg Et bien voilà; la Loi TAUBIRA instaurant le mariage entre personnes du même sexe a été adoptée par le Parlement.

    Sur le principe, je trouve sympathique et même souhaitable que deux personnes qui ont choisi de partager leurs vies puissent en faire la démonstration publique en inscrivant ce choix dans la mémoire publique. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié de prononcer des mariages lorsque j'étais élu municipal. Sans doute l'un de mes meilleurs souvenirs de 6 ans de mandat. 

    Toutefois je me suis rendu aux manifestations de janvier et d'avril

    Pas pour hurler avec une bande de réactionnaires excités. Mais parce qu'après la promulgation de cette loi, de nombreuses questions demeurent sans réponse.

    Pour l'annecdote, et à destination des hurleurs et commentateurs qui, ivres de rage et de haine, ont comparé les participants à ces rassemblements à une meute d'intégristes catholiques, racistes et homophobes je tiens à préciser que je suis allé Place Denfert Rochereau en tant que Chrétien orthodoxe qui va fêter Pâques le 5 mai; accompagné d'un couple l'homosexuels dont l'un est marocain.

    Contre quoi avons nous donc manifesté alors ?:

    La Procréation Médicalement Assistée et la Gestation Pour Autrui.

    Je préfèrerai toujours un enfant adopté par un couple homosexuel qui aime son enfant qu'un couple hétérosexuel de dégénérés qui conservent leurs nourrissons au congélateur.

    Pour ma part, la PMA est totalement justifiée lorsqu'il existe une complication d'ordre médical. Et je peux témoigner à l'exemple d'un couple d'amis qui ont souffert pendant plus de 10 ans, avec les catastrophes facilement devinables et les espoirs déçus, de la tragédie que représente l'incapacité à avoir un bébé.

    Par contre, la PMA pour raisons de confort m'est totalement insupportable.

    La Gestation Pour Autrui maintenant.

    Faire porter son enfant par une autre me laisse craindre qu'une marchandisation de l'enfant se développe aussitôt. A la fois pour des raisons de confort ou en exploitation perverse de la misère.

    Peut-on moralement "passer commande" d'un enfant ?

    La merchandisation de l'individu, le commerce de l'être humain a autrefois existé. C'était l'esclavage !

    Le contrôle des naissances a été une politique mise en oeuvre sous quels régimes ? Et comme il a été stupidement fait allusion aux Nazis au cours de cette controverse publique, comment peut-on qualifier le monstrueux programme "lebensborn" mis en oeuvre dès 1935 ?

    Et si les Nazis avaient eu connaissance du génôme humain comme nous avons su le décoder aujourd'hui,  quelle serait la face de la société occidentale en 2013 ?

    Je sais que ma position est difficile à comprendre, néanmoins je n'accepterai aucune insulte ni copmmentaire caricatural.

    Merci à mes fidèles lecteurs