Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Serguei D

    Le poète et écrivain Sergueï Mikhalkov, qui a notamment rédigé l'hymne soviétique sous Staline puis l'hymne de la Russie indépendante, est mort jeudi à l'âge de 96 ans, a déclaré à l'agence Interfax, l'un de ses collaborateurs, Denis Baglaï. "Aujourd'hui (jeudi), Sergueï Mikhalkov a quitté la vie", a-t-il déclaré.

    Admirateur de Staline en son temps, puis de Vladimir Poutine - l'ex-président russe devenu Premier ministre - et de l'actuel chef de l'Etat, Dmitri Medvedev, Sergueï Mikhalkov était aussi l'auteur de livres de référence pour enfants. Les deux dirigeants russes ont d'ailleurs immédiatement fait part de leur tristesse après la mort de ce "monument de la culture russe", par la voix de leurs porte-parole, cités par les agences russes.

    Père des célèbres cinéastes russes Nikita Mikhalkov et Andreï Kontchalovski, il a défié les âges et les régimes politiques du Kremlin, signant à chaque fois l'hymne national. Il écrivit ainsi les paroles entonnés par les Soviétiques sous Staline, puis l'hymne déstalinisé, après la mort de celui-ci et la condamnation du culte de sa personnalité en 1956, avant de rédiger, toujours sur la même musique, l'hymne à la gloire de la Russie indépendante.

    Sergey_Mikhalkov.jpg