Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Anecdote soviétique

    khrouchtchev.jpg En 1955, le Camarade Nikita Sergueïevitch KHROUCHTCHEV visite un kolkhoze d'élevage de porcs.
    La presse lui demande de poser quelques instants. Se rappelant ses origines paysannes, le maître du Kremlin apprécie d'être photographié dans un environnement agricole, et accepte volontiers de poser parmi les animaux.

    Les photos sont envoyées à la rédaction de la Pravda, mais aucune légende n'est accompagnée aux clichés. Une discussion entre les rédacteurs et le commissaire du Parti s'engage. Finalement, un jeune rédacteur stagiaire, voyant le Premier Soviétique au milieu des porcs propose: " Le Premier Secrétaire entouré par le Politburo, le Premier Secrétaire 3ème sur la gauche"

  • Une délégation Tatare en visite à Paris

    Kul Sharif.jpg Du 23 au 29 novembre, je me suis occupé d'une délégation de fonctionnaires originaires du Tatarstan, venus à Paris en voyage d'étude. Le feuilleton de cette visite sera disponible dès dimanche, date de leur retour à Kazan

  • Anecdote soviétique

    mili russe.jpg Cela faisait longtemps que je n'avais pas publié une anecdote soviétique. C'est assez difficile à traduire. Comme toutes les formes d'humour.
    Lors d'un rassemblement de sa garnison, le Général Igor Ivanovitch PIANITSHEV déclare : "Camarades, je vous informe que les crocodiles volent"

    Officiers comme soldats demeurent stupéfaits à l'écoute d'une telle révélation. Un soldat chuchote à l'oreille de son supérieur : "Camarade Major, es-tu sûr que les crocodiles volent comme le dit le camarade général ?"
    Le Major, -conscient de l'éventuelle présence dans les rangs de la garnison d'officiers politiques chargés de contrôler l'usage de la dialectique marxiste-léniniste, et soucieux de son avancement dans le Parti- après une courte réflexion se retourne vers le soldat et lui répond avec prudence : "Oui, mais ils volent très bas; à ras de terre, c'est pour cela qu'on ne les voit pas"

  • Pour bien re-commencer

    Balayeurs.jpg Avant de publier de nouvellles notes sérieuses sur la Russie et sur l'Est, pourquoi ne pas commencer par une anecdote ?

    Dans une rue de Moscou, deux hommes balayent les trottoirs de part et d'autre de la chaussée. L'un s'adresse à l'autre en ces termes :
    " C'est curieux, votre visage ne m'est pas inconnu"
    L'autre lui répond aussitôt : "En effet, je crois que nous nous connaissons"
    Et le premier de reprendre : " Tu travaillais dans quelle banque ? "