Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Au sujet des réactions

    kul sharif.jpg Depuis ma rencontre avec Jack-Yves BOHBOT d'hier, je suis assailli de messages sur ma boite e-mail, de sms, et de messages vocaux. D'insultes et de menaces aussi. Mais depuis 27 ans que je fais de la politique j'ai 'habitude des insinuations, des "confidences" et autres expressions de la faiblesse de l'Hummanité.
    Ce que j'en retiens, -après avoir rempli ma corbeille- c'est que nos concitoyens français, mais aussi (et surtout) les autres francophones, sont désormais conscients que ce qu'ils lisent dans la presse est ERRONNE. Et peu en phase avec la réalité d'un pays (La Russie) pour laquelle une longue expérience est nécessaire afin d'en comprendre les subtilités. Quels qu'en soient les régimes !
    J'ai eu cette chance, et lorsque que je dis à mes amis russes que j'ai connu 6 "TSARS" depuis mon premier voyage en Russie, les Russes rient de bon coeur, et les Français s'interrogent !
    De même, les "Français Normaux" (l"expression n'est pas de moi , mais de mes amis russes depuis 30 ans) s'offusquent lorsque l'on parle de la Russie Musulmane ! Mais même à l'époque des Romanov, l'empire était peuplé de musulmans !!!
    Le Prince YOUSSOUPOV, co-organisateur du complot contre l'immonde RASPOUTINE n'était-il pas le descendant du prince Youssouf ami et allié d'Ivan le Terrible ?
    Le tsar Ivan réduisit les Tatars au rang de sujets de l'Empire, et Moscou porte dans ses plus plus prestigieux symboles, le signe "Tatar" qui est indissociable de l'histoire, de la culture , de la langue et de la pensée russe.
    J'arrête ici sinon je vais fatiguer nos lecteurs et ressembler à ce que l'on me reproche : être un AGENT !!! suprême insulte à Paris, extrême espoir à Kazan !

  • Anecdote soviétique du 31 juillet

    Trois chiens errent dans une rue de Berlin par ce bel été 1952. Un Français, un Polonais et un Soviétque.
    Soudain, le chien français s'exprime : "Si je n'ai pas un bon steak dans 5 minutes, je me mets à aboyer !"
    Les deux autres le regardent d'un air dubitatif, puis le chien polonais ose cette question : "C'est quoi un steak ?"
    Et le chien soviétique de reprendre : "C'est quoi ABOYER ?"

  • Une délicieuse rencontre

    J-Y Bohbot.jpg L'été est propice à des retrouvailles et au raffermissement de relations humaines. Ce 30 juillet 2008, je retrouve pour un petit-déjeuner dans le Marais, mon ami Jack-Yves BOHBOT. Je n'avais pas revu Jack-Yves depuis la désastreuse campagne électorale municipale de cette année , et ne savais comment l'aborder de nouveau. Et c'est avec enthousiasme et sans hésitation qu'il avait accepté le principe de cette rencontre d'aujourd'hui.

    Jack-Yves est l'exemple même du citoyen engagé dans la vie politique dont ne parle pas assez. Une personnalité qui n'intéresse pas les média avides de conflits et de révélations croustillantes. Jack-Yves c'est le contraire. Un homme honnête, sincère et généreux; qui voit toujours l'intérêt général en priorité par rapport à ses propres atouts. Une espèce de politique en voie de disparition diront certains. Ce n'est pas exact; mais ce qui est sûr c'est que les militants sincères et volontaires ne font pas actuellement la une des journaux, ni n'encombrent les rédactions des radios et des chaînes de télévision.

    Après avoir abordé de pénibles questions politiques, nous évoquons nos prochaines vacances, nos voyages, et certains centres d'intérêts qui occupent notre temps. Jack-Yves qui est un fidèle lecteur ce blog, me fait amicalement le reproche de ne pas publier régulièrement depuis plusieurs semaines. Je ne cherche pas d'excuse et lui promets de renouveller les posts plus souvent.

    Mais le malheureux ne savait pas ce qu'il venait de faire en abordant la Russie et le Tatarstan; car sur le sujet je suis intarrissable.

    Et à ma demi-suprise, je vois fâce à moi un homme qui me questionne avec un intérêt non dissimulé sur un tas de sujets relatifs au Tatarstan, la Russie, Vladimir POUTINE, les relations avec la France etc ...
    J'avoue avoir été agréablement surpris, car habituellement, lorsque j'évoque Kazan, le Tatarstan ou la Russie avec des politiques ou des représentants du monde des affaires, on me regade avec un petit sourire moqueur. Ce qui -même si je ne suis pas citoyen russe- a pour résultat de m'exaspérer et renforcer des sentiments méprisants envers une certaine catégorie de décideurs.

    Tout au contraire Jack-Yves se montre intéressé, et nous convenons de nous retrouver bientôt. Il m'invite à la rentrée à rencontrer d'autres de ses amis, susceptibles de porter eux-aussi de l'intérêt pour la Russie et le Tatarstan, et nous nous séparons dans la joie.

    De telles retrouvailles constituent un encouragement lorsque l'environnement humain ressemble plus à une conjonction de médiocrités. Il est encore possible de travailler à l'amélioration de l'Humanité. En mettant en commun connaissances et expériences originales, dans le respect et la courtoisie.

    Oui, ce mercredi 30 juillet commençait bien.

    Maintenant, il faut que je reprenne le rythme des publications. Au moins pour que mon ami Jack-Yves se régale des anecdotes soviétiques

  • La Turquie en Europe dès 2009

    J'ai trouvé sur un autre site cette analyse qui me semble pleine de bon sens.



    Non, il ne s'agît pas d'un rêve ou d'un cauchemar, mais d'une possibilité tout à fait réaliste. Certes ce ne sont ni Ankara, ni Bruxelles qui ont évoqué cette possibilité; mais les négociateurs qui se sont réunis la semaine dernière à Nicosie (Chypre).

    Les deux chefs d'états des deux parties de l'île ont encouragé le processus de réunification.

    Or face à quoi nous trouvons-nous :
    Au sud, la République de Chypre, seul état légal constitué héritier de la première république de Chypre, reconnu par la communauté internationale, et membre de l'Union Européenne.
    Au nord, l'état fantoche de République de Chypre du Nord, constitué à la suite de l'invasion en 1974 du nord du pays par l'armée turque, et l'expulsion (pour les survivants) de tous les habitants héllènophones. "Etat" reconnu exclusivement par la Turquie et l'Azerbaïjan et le Pakistan, exclusivement peuplé de turcophones et terre d'accueil de l'armée turque.

    Apres avoir vidé la partie nord du pays de toute sa population grecque (et de la population turque opposée au coup de force militaire) la Turquie a fait venir une population turque originaire d'Anatolie et d'autres régions. Autrefois on appelait cela la "colonisation" .
    C'est donc une population "étrangère" qui vit à Chypre Nord, tandis que les vrais Chypriotes sont au Sud (et en Australie, Grèce, Liban, Canada etc...)

    Si la réunification est effectuée n'importe comment, et avec le soutien des Etats-Unis, comme c'est probable, un territoire turc intègrera l'Union Européenne ! Et un habitant de Famagouste ou de Kyrenia décide de faire venir ses "cousins" d'Anatolie ou d'Izmir, en visite "familiale" ou "touristique" ouvrira grande la porte de 'UE à la Turquie, ses émigrants et ses produits (en particulier les produits agricoles si prisés dans les coffe shops de Hollande) .

    Il faut être lucide, si Ankara n'entre pas par la grande porte en Europe, les souterrains sont déjà en place :
    Bosnie, Chypre-Nord, Bulgarie, communauté turque d'Allemagne ...

    Attention au réveil !!!

  • Un 2 juillet particulier !

    Line 2.jpg Eh bien voilà ça y est ... Ch'crois qu'le plus dur est fait ! Line vient d'avoir 80 ans.
    Certes, cela fait plus de 20 ans qu'elle a arrêté de vieillir, considérant cela comme vulgaire. Et c'est une pimpante Line qui va tourner la page de son calendrier personnel .
    Bon anniversaire chère Line !