Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • A Paris à moto

    1a5bfb214a2805c4370217408f6561a8.jpg Denis BAUPIN, le khmer vert de l'Hotel de Ville, est allé étudier chez les khmers rouges le moyen de supprimer définitivement toutes les voitures de Paris.

    Souvent, il est reproché à l'actuelle Municipalité parsienne de ne pas prendre en compte les besoins des artisans et commerçants qui ne peuvent se passer de leurs voitures pour exercer leur profession.

    Voici la preuve qu'avec une moto on peut tout faire .

    Voir la suite ici

  • BESLAN, la tragédie

    cb81a84c2f5396fb399788c550385d3d.jpg Dimanche 23 septembre, la chaîne 5 du réseau des télévisions d'Etat a diffusé un reportage sur l'épouvantable tragédie de l'école n° 1 de Beslan.
    Ce documentaire prétendait s'appuyer sur le remarquable travail effectué par la journaliste Florence SCHAAL; correspondante à Moscou de TF 1 .
    Certes, certains aspects étaient conformes à ce que Florence écrivait, avec toute sa sensibilité de femme et de mère, parfait témoignage de l'inimaginable.
    Hélas, sans doute pour rester dans la conformité du "politiquement correct" et ne pas heurter les masses occidentales plus habituées à s'entendre réciter la version pré-mâchée authetifiée par les rédactions, la deuxième partie du reportage s'est transformée en procès anti-Poutine. A la manière des procès de l'époque Mao Tsé Toung ou Pol Pot.
    En résumé, voici ce qu'il faut que les masses croient :

    * Le responsable de cette tragédie c'est POUTINE !
    * Le FSB est à l'origine de la tuerie
    * Ce sont les forces spéciales qui ont provoqué les "combattant indépendantistes"
    * Les "gentils" tchétchènes étaient prêts à négocier

    Et tout un tas d'autres fadaises.

    Hélas, c'est encore cette version qui restera comme la vérité (en russe : Pravda) dans la mémoire des Occidentaux.

    Et pourtant, la vérité est tellement différente. Je comprend désormais beaucoup mieux le désir de Florence SCHAAL de quitter la Russie. En effet, pourquoi se donner la peine de faire des reportages sincères alors que la version diffusée ne sera qu'un travestissement mis en conformité avec les impératifs de la ligne éditoriale.

    Florence SCHAAL, vous avez fait un excellent travail. Votre livre est bouleversant. C'est pour moi la seule référence occidentale que je conserve .

  • Pascal à Deauville

    5cc0514914217400be18ccb5aead5da8.jpg Pas de chronique demain 28 septembre sur le Blog de l'Est . Car votre serviteur sera à Deauville à l'occasion du salon professionnel du tourisme TOP RESA .
    A jeudi !

  • DELANOE: Prince de Paris

    2f43cf6456e543c534b0e8be0e9496b4.jpgLe Maire de Paris (c'est celui qui est à gauche) fait censurer un site d'information qui ne lui est pas favorable bbdbed7ed1865483fc48f011e394a465.jpg
    Décidément, il n'est pas de bon ton de contester le génie de Bertrand DELANOE en matière de gestion municipale.
    Après avoir muselé la presse à coup de cadeaux en tous genres, le Maire de Paris s'en prend vigoureusement à un site internet dont les auteurs osent contester sa politique municipale.

    Ce n'est pas en débattant, ni en argumentant que le Maire a tenté de réduire au silence le téméraire magazine. C'est par la forme la plus vile : la voie judiciaire !

    Voilà que le Maire de Paris s'offfusque que le nom de domaine DELANOE.com soit la propriété d'une autre entité que lui-même. On remarquera avec intérêt que pour le Maire de Paris, les mots "domaine" et "propriété" sont sensibles.

    Considèrerait-il en son for intérieur que la Ville de Paris lui appartient ? Qu'en grand seigneur féodal il soit en mesure de distribuer pensions (subventions); fermages (appartements) et honneurs (emplois) à ses vassaux ?

    Sur la propriété du nom même; quels sont ses droits ? Bertrand DELANOE est-il le seul Français à avoir le droit légitime de porter ce nom ? Il en reste 3069 qui partagent avec lui ce patronyme d'origine bretonne qui évoque les prairies humides et marécageuses (sic)

    Fâché qu'un manant ait osé acheter en 2004 le droit d'utiliser sur le web le nom de DELANOE, voici que Monsieur le Maire intente un procès au vilain oiseau (le Perroquet libéré).

    Et bien sûr, le TGI, craignant de déplaire au Puissant, en rendant la justice au profit du Manant, condmane le Perroquet Libéré.

    (Voir la suite ici)

  • La Rentrée littéraire

    9f06bc7469a8c1183d99d2a113839ccf.jpg Le Premier Secrétaire du Parti Socialiste a annoncé sa préférence pour les prix littéraires :





    Prix Goncourt : Lionel JOSPIN pour L'Impasse
    Prix Renaudot : Claude ALLEGRE pour La défaite en chantant
    Prix Fémina : Marie-Noelle LIENEMANN pour Au revoir Royal !
    Prix Médicis : Jean-Luc MELENCHON pour En quête de gauche
    Grand Prix du Roman de l'Académie Française : Raphaelle BACQUE et Ariane CHEMIN pour La femme fatale
    Prix Interallié : Guillaume BACHELAY pour Désert d'avenir
    Prix de Flore : Jean-Christophe CAMBADELIS pour L'inventaire d'une présidentielle

    Tous publiés aux éditions Jeanne d'Arc 9055e9134d4f7e77fdbdadb465e9f52b.jpg854119bd114b457f388d258c69a57324.jpg

  • Eric PUECH, le talent au bout du crayon

    A tous les lecteurs (en particulier éditeurs) de ce blog, je signale qu'un dessinateur de talent, résidant dans le XXème arrondissement, réalise des dessins de haute qualité et des caricatures désopilantes.

    Une visite sur le site d'Eric PUECH serait une marque d'encouragement à cet artiste d'exception.

  • Staline dans les kiosques

    ea869f662c143761466f9553f2a4b99c.jpg Cette semaine, l'Express publie un dossier sur Staline. Le magazine est accompagné d'un DVD qui supporte une émission diffusée par la chaîne de télévision M6.

    Quelle était donc la raison de cette publication à cette période de l'année ? me suis-je dit en découvrant des placards publicitaires géants vantant ce numéro exeptionnel.

    Alors, en toute connaissance de cause, j'ai acheté le numéro en question. Et qu'y ai-je découvert ? Rien de nouveau sur le personnage, car tout a été écrit depuis longtemps sur Staline; y compris par les membres de sa famille.

    Mais l'objet de cette manipulation se révèle en page 60. Un page entière consacrée à un entretien avec Vladimir FEDOROVSKI, l'ancien théoricien de GORBATCHEV, qui -comme par hasard- publie un brûlot anti-POUTINE où le Président Russe est présenté comme l'héritier politique du dictateur soviétique.

    Comment rendre POUTINE infréquentable? : Le comparer à STALINE.

    La ficelle est grosse. Mais devant l'ignorance de la presse française et le manque de recul des "spécialistes", il y a de fortes chances que la manoeuvre réussisse.

    C'est pitoyable et insultant envers le peuple russe qui lui ne voit pas d'inconvénient à ce que le pays soit dirigé, que les ressources naturelles soient contrôlées par l'Etat, et que l'influence des mafias disparaîsse peu à peu.

    Mais une fois encore, tous les russophobes et les Poutinophobes vont pouvoir se régaler et se gausser, sans même chercher à comprendre pourquoi STALINE réapparaît dans l'imagerie populaire actuelle.

  • Un nouveau Premier Ministre pour la Russie

    8dd3a9884d3c145e3cbe0547ebf4a618.jpg Mercredi dernier, 12 septembre 2007, le Président POUTINE a accepté la démission du Premier Ministre FRADKOV et de son Gouvernement. Afin de ne pas compromettre la continuité de l'Etat, il a assitôt désigné Viktor ZOUBKOV, Premier Ministre.
    Conformément à la Constitution de la Fédération de Russie, la Douma (le Parlement) a entériné cette nomination.

    Evidemment, la presse russophobe française (en particulier Le Monde, Libération et Marianne) sans parler des média incultes qui polluent les ondes , se sont jetés comme des "chiens" (François MITTERRAND; aux obsèques de Pierre BEREGOVOY; mai 1993) sur leurs archives ppour tenter de discréditer le nouveau Premier Ministre.
    Leur ignorance s"étant révélée à son comble, les "médias" se sont rabattus sur leur cible préférée : Le Président Vladimir POUTINE . L'accablant de toutes les "probables" ignominies et de toute forme de détournement de la loi fondamentale russe au profit de son pouvoir personnel.

    Je n'ai pas le souvenir d'avoir lu dans cette presse "d'information" comme elle se prétend; une quelconque remarque sur le fait qu'un BUSH pusse succéder à son père à la Présidence des Etats-Unis; fusse avec l'aide de son Gouverneur de frère. Pas plus que ne fusse choquante la succession d'une épouse à son (deux-fois) président de mari à la Maison Blanche.

    "Mais pour la Russie, c'est autre chose" rétorquent sans rire tous ces "experts" et autres "kremlinologues" qui s'expriment en leur nom, mais font authentifier leurs digressions de fin de soirée en conclusions d'analyses scientifiques incontestables.

    Le Président POUTINE a nommé un homme dont la tâche présente, était de lutter contre les dérives et le blanchiment financier. N'est-ce pas un signe de sa volonté de voir accéder au Gouvernement un homme de rupture avec les pratiques d'autrefois ? Contrairement à ce signe évident de continuité dans le rétablissement de l'Etat, la presse occidentale continue à tresser des lauriers à tous les bandits, oligarques, empoisonneurs et autres tueurs à gages . Pourvu qu'ils soient anti-POUTINE .

    N'en déplaisent aux scribouillards, pétionnaires et aux vomisseurs; le Président POUTINE s'attache sans qu'on puisse le soupçonner de toute entrave à la démocratie et jusqu'au dernier jour de son mandat, à garantir la continuité de sa courageuse politique de rétablissement de l'autorité de l'Etat et de la réorganisation de la Fédération de Russie.

    Oui la Russie a besoin d'être remise en ordre. Et ce ne sont pas les conseillers venus de l'étranger qui ont montré le chemin. Alors : Bonne Chance Monsieur le Premier Ministre ! 2e196ad1c26902b5c6c2c029ac3096e1.jpg

  • DELANOE ; mauvais perdant

    Pour le Maire de Paris, la critique de son "Grand Oeuvre" ne peut être (pour l'instant) que sujette à la condamnation. Surtout si elle implique la ruine de son contradicteur.
    Voici la forme de "Démocratie participative" à laquelle nous avons échappé le 6 mai.
    Mais à Paris, le fidèle du trotskyste JOSPIN, veut faire taire toute forme d'opposition.
    Ci-dessous, une copie du site "Le Perroquet libéré"


    Site-bilan du maire : Bertrand Delanoë demande 5.000 euros au fondateur du Perroquet Libéré
    François Devoucoux du Buysson, rédacteur en chef du Perroquet Libéré et propriétaire du nom de domaine delanoe2008.com, est assigné à comparaître lundi 17 septembre 2007 – à 14h30 devant le Tribunal de Grande Instance de Paris dans le cadre d'un référé introduit par Bertrand Delanoë.




    Bertrand Delanoë demande le transfert du nom de domaine delanoe2008.com entre ses mains, 1 euro de dommages et intérêt en réparation du préjudice présumé, le remboursement de ses frais d'huissier et le versement de 5.000 euros au titre de l'article 700 du nouveau code de procédure civile.

    Un élément que le maire de Paris s'était bien gardé d'indiquer à la presse (Dans Le Parisien du 10 septembre 2007, on lisait en effet : « Ce référé n'aura pas d'incidence financière pour les animateurs de ce site puisque Bertrand Delanoë ne demande qu'un euro symbolique. Mais nous avons jugé nécessaire que le droit se prononce sur cette affaire », explique-t-on dans l'entourage du maire de Paris).

    François Devoucoux est défendu par Maître Virginie Bouilliez, avocat au Barreau de Paris, spécialisée dans le droit de l'internet.

  • La Baronne dans la liste des favoris

    142a46672e4e56fac911d3b3381712ef.jpg Certains vont sans doute se dire: " Il est tombé dans un tonneau de vodka !" Eh bien non , c'est en toute lucidité que j'inscris le site de La Baronne parmi mes favoris.

    Je ne suis pas, -c'est connu- un habitué du monde de la nuit, ni des milieux marginaux dans lesquels il est si facile de classer certaines personnes.

    J'ai rencontré La Baronne il y a plus d'un an, à l'occasion d'un dîner-débat organisé par mon ami Jean-Luc ROMERO. C'est fou le nombre de gens passsionnants que connaît Jean-Luc !
    Gêné et un peu ebarrassé par la présence de cette personne (La Baronne); pétillante, vivace et pleine d'énergie, je me suis un peu tenu à distance.
    Puis j'ai appris à la connaître et ai découvert une personnalité extrordinaire.

    De plus nous partageons sur le plan politique, la même analyse et les mêmes engagements.
    Au cours des élections législatives, nous nous sommes retrouvés côte à côte au Café du Commerce (émission de la chaîne PARIS CAP TV) pour commenter les résultats du permier tour.
    Et, face à une assistance déchaînée, nous avons tenu bon ensemble.

    Je n'ai pas pu assister à l'anniversaire de son club. Et je le regrette, car j'y aurai retrouvé de très chères amies qui figurent sur l'album de la soirée.

    Je souhaite le plus grand succès possible à la Baronne et à son Club, et espère la revoir bientôt.