Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Rachida , la Patronne

    2ac6a4bc28a7f01201cea3884502c85d.jpg Le Directeur de Cabinet de Madame le Garde des Sceaux donne sa démission au bout d'un mois ?

    La belle affaire !

    Il faut que les hauts fonctionnaires et directeurs d'administrations centrales jusqu'à présent inamovibles, protégés par leurs syndicats qui leur dictaient les mesures à prendre, comprennent une bonne fois pour toutes que désormais ce sont les Ministres qui dirigent leurs ministères. Qui sont les Patrons, comme le Président de la République est le Patron à l'Elysée.

    Voici 30 ans que les hauts fonctionnaires (énarques pour la plus part, évidemment!), ont confisqué à leur profit le pouvoir dans les ministères. Les Ministres passaient, les fonctionnaires restaient. Comme dans les rédactions de certains journaux et magazines qui expliquent aux Français ce qu'ils doivent penser, voter ou critiquer depuis 30 ans.

    La possession d'une charge, symbole d'Ancien Régime, n'a aucune signification sous la Présidence de Nicolas SARKOZY. Par conséquent, les fonctionnaires qui ne se sentent pas obligés de servir l'Etat sous l'autorité d'un ministre choisi par les instances élues, n'est pas obligé de rester à un poste qui ne lui convient plus.

    Qui s'insurge d'ailleurs contre la Ministre Rachida DATI; et qui plaint à chaudes larmes le "pauvre" Michel DOBKINE ?

    Le Syndicat de la Magistrature !

    Ce repère de Gauchistes qui ont dénaturé la Justice depuis 1968, et qui a pris le contrôle de l'Ecole de la Magistrature de Bordeaux (dirigée depuis 2005 par le même DOBKINE) pour y formater des magistrats destinés à rendre la justice selon les principes marxistes. Les convainquant de leur toute-puissance sur la société

    Ecole qui a produit:

    Le juge Lambert (affaire Grégory)
    La juge Maubert (affaire Dils)
    Le juge BURGAUD (affaire d'Outreau)

    Désormais, il y a un patron au Ministère de la Justice. Et ce n'est plus un permanent du Syndicat de la Magistrature qui va diriger le Ministère, et laisser au Ministre les interventions à l'Assemblée ou devant les média, pendant qu'il s'occupe des dossiers.

    C'est ça aussi la révolution SARKOZY.

  • Kasparov s'agite, Poutine triomphe

    82136a87e2780fb68d95c821ae2cb65d.jpg Gary KASPAROV, le fou de la politique russe fait encore parler de lui.

    Gary KASPAROV a organisé dimanche dernier à Moscou le congrès de son mouvement :"l'Autre Russie"; qui prétend mettre fin au système POUTINE

    On ne peut pas dire que ce congrès qui s'est déroulé à l'hôtel Holiday Inn et qui a rassemblé au maximum 300 personnes, soit un grand succès pour l'Opposition Unie.

    Le sponsor de cette opération, l'oligarque BEREZOVSKI, actuellement en fuite au Royaume Uni, ne s'est pas montré très généreux envers sa marionnette.

    Malgré tout, la presse occidentale s'en est fait l'écho, comme s'il s'agissait d'une convention américaine.

    Pendant ce temps le Président POUTINE qui était descendu à 77 % d'opinions favorables, a vu sa cote remonter à 81 % . Mais cela n'intéresse pas la presse occidentale.

  • Sotchi 2014 ; Bravo VVP !

    ed56c95184434fc85a38765b844265c8.jpgSOTCHI, ville olympique en 2014 !6aa3cb90a949665ba8186b4adeecdba1.jpg

    Gràce au soutien unanime de la population russe et à la ténacité du Président Valdimir Vladimirovitch POUTINE, le Comité International Olympique qui nous avait habitué à des choix surprenants au cours des dernières années, s'est prononcé en faveur de la ville de Sotchi, pour accueillir les jeux olympiques d'hiver en 2014.

    Aussitôt la meute de détracteurs habituels de la Russie s'est mise en orde de marche pour vomir critiques et sous-entendus dans la presse et à la télévision. Sans avoir consulté le dossier, de préférence.
    Mais c'est en toute logique que Sotchi devait recevoir l'approbation du CIO.

    Aujourd'hui Sotchi est plus connue (sauf des Français) comme station balnéaire de renom. Après la libération de 1991, elle n'a pas conservé son statut de lieu de villégiature pour les privilégiés du régime communiste, mais s'est aussitôt ouverte à une formidable rénovation. Ce qui en fait une station balnéaire capable de supporter la comparaison avec certaines villes de la côte méditerranéenne.

    Alors pourquoi Sotchi, ville olympique ... d'hiver ?

    Tout simplement parce que les les pistes de Krasnaya Poliana sont à deux pas; que les infrastructures d'accueil et de logement existent déjà en partie, et que cet événement permettra à la Russie de disposer d'un station de sports d'hivers de la même classe qu'Innsbruck, Cortina, Wengen ou Val d'Isère.

    Eloignement des sites sportifs ronchonnent les critiques professionnels de la Russie ! Turin, la capitale italienne qui a accueilli les dernier jeux était éloignée de 100 km des pistes .

    Proximité du Caucase ?
    Eh bien justement, cette région ne demande qu'à être mieux connue pour ses paysages et sa formidable richesse culturelle.

    Et pourquoi choisir la Russie de Poutine ?
    En 2014, Vladimir POUTINE aura quitté le pouvoir depuis 6 ans. Et imagine-t-on organiser les jeux olympiques d'hiver à la Jamaique ?
    Par ailleurs, comme l'a souligné le Président POUTINE dans son discours (clicquer ici pour l'entendre) prononcé en Anglais et en Français, l'URSS puis la Russie ont fournit combien de champions à l'olympisme ? Alors pourquoi nier le caractère évident que la Russie est un pays d'hiver ! Comme le Canada, la Norvège, le Japon, les Etats-Unis, l'Italie, la France, la Suisse, l'Autriche et l'Allemagne qui ont déjà accueilli les JO a de multiples occasions.

    Une seule fois dans l'Histoire la Russie, avec Moscou en 1980, a été le réceptacle de la joie olympique. Joie troublée par le boycott ridicule des équipes américaines; moins regardantes sur ce qui se passait dans le ciel du Vietnam pendant les épreuves de l'olympiade de Mexico en 1968.
    Tout comme le silence règne aujourd'hui sur les conditions d'entrainement des athlètes, et les drots de l'homme en Chine où toute la délégation américaine se rendra sans broncher l'année prochaine.

    La Russie est devenue un pays "normal"; alors il est tout aussi normal qu'elle accueille la jeunesse du Monde dans l'un de ses plus beaux sites.

    Vive Sotchi 2014, Vive la Russie, Vive l'Olympisme, Vive Poutine !