Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le bal des démagogues

    Quelle pitoyable image que ces réjouissances entre syndicalistes qui nous ont été envoyées de Lille à l'occasion du congrès de la CGT !

    Après avoir contribué à l'échec d'une réforme qui aurait permis à de nombreux jeunes de sortir de la précarité professionnelle , et ternir considérablement la crédibilité de NOTRE pays, voici les saboteurs de notre économie en plein jubilé.

    S'il ne s'agissait que d'une réunion anachronique entre Communistes, le congrès de la CGT pourrait avoir le même retentissement que la commémoration par les royalistes de la décapitation de Louis XVI. Or, ces gens là contrôlent la SNCF , la RATP et d'autres organismes pour lesquels les contribuables sont régulièrement saignés afin de garantir des "droits acquis" . Lire : "privilèges" en français.

    Alors, pourquoi se priver d'inviter d'autres complices pour fêter ensemble (tous ensemble ?) la mort de la loi sur l'égalité des chances?

    Et voilà que la CFDT, FO, l'UNEF (voir la photo) et tous les suppôts de l'immobilisme et de la réaction se retrouvent au festin .  Il est assez comique de voir les drapeaux rouges se réjouir de la suppression de mesures relatives à "l'egalité des chances"

    A titre individuel, le Petit Julliard (voir la photo) doit être assez débordé en ce moment . Après la grève, les interviews, le congrès du Mouvement des Jeunes Socialistes dont il était le secrétaire départemental, sous la protection de maman-maire PS du Puy) , les câlins des éléphant(e)s du PS , le voilà à Lille. Prêt à chanter l'Internationale le point levé avec les nostalgiques de Staline. A 25 ans !!!

    Dans ces conditions; pas le temps de poursuivre des études. Vivement qu'il ente rue de Solférino comme chargé de mission permanent, détaché de l'Administration . Ca sera plus calme, et moins sensible aux aléas de la conjoncture du marché du travail .

    Quand aux étudiants qui ont cru au caractère "apolitique et strictement syndical" des occupations d'universités et destructions de moyens pédagogiques , ils doivent sentir les cornes pousser sur leurs fronts ...

    Mais, pendant que les saboteurs se congratulent, les entreprises françaises expirent. Elles perdent des contrats à l'exportation ( donc des emplois) que se pressent de récuperer nos voisins et amis qui n'ont pas de problème à montrer qu'ils sont plus fiables que les Français, perpétuellement obsédés par leurs grèves et leurs 35 heures .

    Après la grotesque grève de la faim du député LASSALLE, les universiétés assiégées, et pillées par ceux qui sont sensés y étudier, la réaction thermidorienne contre MITTAL ; comment notre pays peut-il être considéré comme un grand pays ? Sérieux et fiable, où les investissements sont bienvenus ?

    On dit qu'au Japon les cours de langue espagnole rencontrent un grand succès . Que cela cache-t-il ?

    Les Japonais auraint-ils été subitement pris d'amour pour la Costa Brava; ou auraient-ils calculé que des entreprises implantées en Espagne (au coeur de l'Europe et de la zone Euro) pourraient plus facilement commercer avec le monde hispanophone ? Y compris avec l'importante et de plus en plus influente communauté hispanophone des Etats-Unis.

    Ont-ils compris quoi que ce soit aux réalités du Nouveau Monde Economique les conjurés de Lille ? Certainement pas . Et les journalistes (dont une grande partie partage la base idéologique) relaient avec fièreté les calamiteux résultats du "modele social français que le Monde nous envie " .

     

    Lorsque j'étais à Moscou en octobre 1991, j'avais espéré que le système et l'idéologie que Boris ELTSINE avaient abattus seraient définitivement oubliés . Sauf de quelques touristes nostalgiques piétinnat devant le Mausolée des Illusions Criminelles.

    Mais j'étais naïf. Je n'imaginais pas que l'URSS survivrait hors-frontières. Et c'est NOTRE pays, la France, qui sert de sanctuaire à cette idéologie nauséuse.

    La pitoyable parade de Lille nous en donne la preuve

     

  • Anniversaire d'Elizabeth II

    Aujourd'hui, 21 avril 2006, Elisabeth Winsor (ze queen) fête avec dignité et sobriété ses 80 ans.

    Qui aurait pu penser au début du siècle précédent qui l'a vu naître que cette respectable mamie serait toujours aussi populaire en Grande Bretagne et dans le reste du monde ? Y compris chez ces républicains de Français !

    D'une dignité et d'un classissisme imperturbable, Elisabeth II est le symbole aimé de l'unité d'une nation.

    Quelquefois, comme c'est le ca précisément avec la Reine, les British sont enviables .

     

    Bon Anniversaire Madame !  

  • Préseidentielle 2007

    Il est déjà possible de voter pour la Présidentielle 2007 sur www.votez.com

    Pour ma part :

    1er tour Jean-Luc ROMERO

    2ème tour : Nicolas SARKOZY

  • Accueil des Nouveaux Français

    Je lis aujourd'hui dans le Parisien (19 avril 2006) que des cérémonies d'accueil des personnes aillant acquis la nationalité française serait organisées dans le préfectures lors de la remise de leurs décrets de naturalisation.

    C'est la Ministre, Catherine VAUTRIN qui a annoncé la généralisation de ce type de cérémonies.

    Personnellement j'ai toujours milité pour que l'acquisition de la nationalité française ne se limite pas à une procédure administrative et que celle-ci soit accompagnée d'une cérémonie rendant à cet acte si important dans une vie, une dimension plus solennelle.

    Lorsque certains de mes parents ont acquis la nationalité australienne, j'ai vu combien cet événement était considéré avec respect de la part des autorités et l'occasion de célébrer entre voisin l'entrée d'une personne ou d'une famille dans la nation australienne.

    Ici en France nous n'en sommes pas encore là; et il n'est pas non plus question (pour l'instant) de faire prêter serment de fidélité à la République ou d'embrasser le drapeau. Bien que je ne trouve cela ni choquant, ni dégradant.

    De telles cérémonies d'acceuil ont déjà eu lieu à Paris. En janvier 2005 j'ai eu le plaisir d'assister à la présentation des voeux de Françoise de PANAFIEU, députée-Maire du XVIIème arrondissement à tous les "Nouveaux Français" . Madame de PANAFIEU avait même pris la délicatesse de s'adresser en premier à nos nouveaux concitoyens, avant les voeux aux entreprises, aux administrations etc ... Jean-Louis BORLOO et Faudel était aux côtés de Françoise. Elle a remis à tous les présents un livre retraçant toutes les splendeurs monumentales de la France. Un beau cadeau symbolique de l'appropriation par nos nouveaux concitoyens de nos vlaeurs et de notre culture.

    Nombreuses ont été versées les larmes d'émotion que nos nouveaux concitoyens comme les personnes de l'assistance partageaient à cet instant.

    En 2006, c'est Enrico MACIAS qui est venu témoigner de son amour de notre pays aupres des nouveaux Français en la Mairie du XVII.

    Encore une fois, c'est une initiative de Françoise de PANAFIEU qui devient un modèle pour la République. Et je ne doute pas que Françoise de PANAFIEU prenne un immense plaisir à acceuillir en sa mairie, (lieu ô combien idoine) , celles et ceux qui ont décidé de se marier avec la France.

    Bravo Françoise !

  • Et encore une vague anti-russe !!!

    Et c'est encore reparti ! Les média français, toujours aussi nuls et incapable de comprendre les réalités et les priorités de la Russie, sauf de les expliquer avec des références occidentales, ont repris la chasse au Poutine !

    Le Président Poutine, -qui a été démocratiquement élu par son peuple et dont plus de 48% souhaitent un changement de constitution afin qu'il puisse exercer un troisième mandat- a dernièrement eu des entretiens avec des personalités qui semblent incommoder les diplomaties occidentales. Le Président Palestinien tout d'abord . Les dirigeants algériens, chinois et maintenant iraniens. Et pourquoi le Président Russe ne devrait-il pas rencontrer son homologue de Téhéran ? Parce que Washington l'interdit ?

    Plutôt que de vociférer, le presse ferait mieux d'essayer de comprendre la logique qui pousse Moscou a avoir des relations courtoises avec Téhéran.

     En quelques mots : Pendant toute la période soviétique, l'Iran qui partageait 3 frontières avec l'URSS aujourd'hui CEI : Arménie, Azerbaïdjan et Turkmenistan. L'une des Républiques (Le Tadjikistan) est de langue officielle farsi . Et par mer, la Fédération de Russie est un voisin direct de la Perse dont elle partage les eaux , la pollution et les esturgeons dont ont extrait ce caviar que la presse apprécie pourtant avec gourmandise.

    Dans ces conditions, comment s'étonner que le Président Poutine veuille entretenir des relations pacifiques avec son voisin qui vient d'annoncer sa capacité à produire la puissance nucléaire.

    Si le Canada ou le Mexique procédaient à la même annonce, faudrait-il interdire à Georges Bush de se rendre à Ottawa ou à Mexico ?

    Plutôt que de réer, la presse occidentale pourrait se pencher sur ce formidable atout que représente une Fédération de Russie puissante et respectée, menée par un Président qui saura calmer toutes les tentatives de déstabilisation dans la région . Et diplomatiquement, couper l'alimentation des mouvements terroristes.

    Une autre méthode existe . la méthode Bush (père et fils). On a vu les brillants résultats qu'elle a donné en Afgahnistan et en Irak .

    Contrairement à ce que vomit une presse ignorante, le Président Poutine est une garantie pour l'Europe d'un dialogue avec des gens qui JUSTEMENT, ne veulent plus dialoguer avec les chancelleries occidentales.

    Si l'Iran renonce à ses projets en matière nucléaire, je suis sûr qu'on le devra plus à Vladimir Poutine qu'aux gesticulations de Georges Bush et de ses laquais européens.

      

  • Line, une femme exceptionnelle

    Line m'a écrit.

    J'avais envoyé un petit mot à cette chère Line pour lui faire savoir que je parlais d'elle sur ce blog . Comme j'envoie toutes mes notes aux personnes citées (sauf Baupin et Delanoe) , j'ai adressé ma note sur le Sidaction à Line ... et elle m'a répondu 3 jours après !

    En lisant ces mots j'ai failli perdre connaissance; submergé par l'émotion.

    N'est-ce pas original d'être fan à 42 ans d'une artiste qui en a 30 de plus ? Décidément, les modes et moi ne nous rencontrerons jamais.

    Line est non seulement une personne admirable de générosité et de courage; c'est aussi une femme accessible, disponible et malgré son immense talent et sa renommée mondiale, demeure la "Demoiselle from Armentières" attachante et sincère .

  • UMP-Parti radical

    J'ai fait la connaissance dernièrement de militants parisiens du Parti Radical valoisien et j'ai été ravi de cette rencontre.

    Militant actif du RPR depuis le 11 mai 1981 (à 9h30) puis de l'UMP, j'avais gardé une image un peu désuète de ce parti qui fut une composante de l'ancienne UDF.

    Et en dialoguant avec ces militants, je me suis rappelé que le Parti Radical comptait par ses membres des ministres pour lesquels j'ai une très grande estime : Renaud DONNEDIEU de VABRES, François LOOS, Renaud DUTREIL et surtout Jean-Louis BORLOO. Et ces 4 là sont tout le contraire de politiciens usés, hésitants et sans idées.

    J'ai pris également conscience que par un accord d'association avec l'UMP, le Parti Radical s'appuyait sur la puissance du parti dirigé par Nicolas SARKOZY tout en conservant un sensibilité respectable et respectée.

    Je salue les deux co-présidents André ROSSINOT et Jean-Louis BORLOO pour ce choix subtil et judicieux qui tranche furieusement avec l'attitude irresponsable d'un BAYROU, prêt à se prostituer au profit du PS pour quelques ministères.

    Une telle association UMP-Parti Radical prouve que la droite et le centre sont capables de travailler ensemble, sans que le plus influent ne dévore l'autre et pour le bien de notre pays.

    Il y a de l'imagination, du courage et de la volonté à droite. C'est rassurant et j'espère que nos compatriotes de sensibilité centriste ne se laisseront pas abuser BAYROU et la bande de traîtres qui l'entourent lors des prochaines échéances.

    Longue vie au Parti Radical, associé à l'UMP !

     

  • CPE c'est fini !

    Ils ont obtenu gain de cause !

    Quoi qu'en disent le Premier Ministre et ses amis, le CPE n'est plus. Nous avons encore une fois la manifestation du blocage complet de notre pays. Réfractaire à toute idée de réforme, et en reaction complète envers tout ce qui peut être proposé par la classe politique.

    Il suffirait presque que Nicolas SARKOZY annonce que Noel tombera cette année le 25 décembre pour que tous les agitateurs de gauche dexcendent dans la rue pour contester cette annonce.

    Les réseaux socialo-trotskystes ont encore une fois particulièrement bien fonctionné. Il y a fort à parier que Bruno JULLIARD, rejoindra un jour le bureau politique du PS comme autrefois Harlem DESIR et Malek BOUTIH.

    Ces associations ou coordinations étudiantes servent de chambres de décontamination à des militants d'extrême gauche rendus respectables et fréquentables par les oligarques du PS.

    Alors, plus de CPE.

    Je serais tenté de dire avec cynisme : "Après tout, qu'ils restent en stages et CDD !"  Mais le plus grave dans cette affaire, c'est que les 4/5èmes des manifestants ne sont pas concernés par le chômage des jeunes . Fonctionnaires, retraités, étudiants hautement dimplômés ... Ceux là ne risquent rien.

    En matière de cynisme, la Gauche a été remarquable. Complètement en dehors des réalités, les éléphants se sont réveillés qu'une fois le mouvement de contestation bien engagé. 

    Mais de propositions, point !

    Notre pays et notre jeunesse vont encore creuser le retard qui nous handicappe par rapport à nos pays voisins, amis, mais concurrents bien réels. C'est un immense gâchi

    Vivement SARKOZY !!!

  • Les saboteurs à l'action

    Ca y est, la France (une certaine France) est encore en grève et dans la rue. Devant les caméras des chaines de télévision étrangères qui se gaussent de ces cortèges anachroniques qui regroupent à la fois chômeurs, retraités, fonctionnaires étudiants et lycéens .

    "Les spetnaz ont nettoyé la Sorbonne"  déclare la télévision russe

    "La République, c'est Tien-An-Men" en rajoute la télévision américaine.

    Les touristes et leur devises font demi-tour, ou continuent le chemin vers l'espagne ou l'Italie plus accueillantes .

    Mais de cela, les saboteurs de l'économie française n'en n'ont que faire. Ce n'est pas leur problème; Leur problème c'est d'empêcher toute forme de changement en France. Surtout s'il s'agit des catégories les plus protégées.

    Le drame, c'est que cette mentalité calamiteuse se transmet de génération en génération. Le parfait exemple en est Bruno JULLIARD, le Président de la MNEF.

    Ce personnage de 26 ans (déjà pas concerné par le CPE du fait de son âge), prétend être impartial et ne s'implique que pour l'emploi des jeunes. Lui  qui est en 5ème année de droit administratif ne risque pas d'être concerné par les licenciements car il sera bien à l'abri dans une administration. Occupé à pourrir la vie des gens et des entreprises à coup de règlements, de contrôles et de tracasseries.

    Le président "impartial" de l'UNEF, c'est le fils de la Maire socialiste du Puy en Velay, beau-fils d'un activiste du PC, et ancien responsable départemental du Mouvement des Jeunes Socialistes.

    En matière d'indépendance, on peut faire mieux.

    Voilà la réalité que des média complaisants (lire "complices") occultent soigneusement.

    Lorsque cette crise sera passée, qui paiera les pertes d'activité des entreprises et des commerçants ? La MNEF ? Le Parti Socialiste ? La CGT

    Il faut neutraliser ces saboteurs de notre pays au plus vite.