Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Line et le Sidaction

    Quand il s'agit d'engagement pour des causes douloureuses. Quand il s'agit de courage face aux épreuveuves. Quand il s'agit de générosité. Quand il s'agit d'amour. Quand il s'agit de la jeunesse de l'esprit.

    Il me revient toujours le même nom : Line RENAUD.

    Cette chère Line est la marraine du Sidaction. Une opération destinée à récolter des fonds pour lutter contre cette terrible maladie qui meurtrit les corps et les coeurs.

    On croyait cette maladie en régression. Il n'en n'est rien. Et si les premières populations concernées par ce fléau voient les cas se raréfier (homosexuels, toxicomanes), l'épidémie se développe à une vitesse épouvantable en Afrique (40 millions de personnes infectées) et en Asie.

    Les barrières culturelles et la pauvreté accélèrent le développement du désastre et même dans les doux foyers parisiens, chacun peut se retrouver concerné en quelques minutes. Alors, oui , avec Line, soutenons el Sidaction et informons, informons, informons sur les dangers de cette maladie.

    Voir le blog de mon ami www.romero-blog.fr  pour plus de détails et de chiffres

  • Déplacements et Circulation dans le XXème

    Mercredi 5 avril 2006, à 19h00, salle des mariages de la Mairie du XXème arrondissement, Denis BAUPIN, adjoint au Maire de Paris chargé des transports et de la circulation, viendra parler aux habitants du XXème arrondissement du Plan de Deplacements Parisien.

    Nous verrons bien comment sera appréciée cette politique qui ravage Paris dans tous les arrondissements et fait fuir entreprises et habitants. Sans parler des touristes et des congressistes qui ne viennent plus à Paris, mais préfèrent Barcelone, Milan et Vienne.

     

  • Plan de Déplacements à Paris

    Hier mercredi 29 mars j'ai assisté à la réunion publique, dite "de concertation" organisée à la Mairie du XVIIème en présence de Denis BAUPIN Adjoint au Maire de Paris, chargé de la circulation , et de Françoise de PANAFIEU, Député-Maire du 17ème.

    L'ambiance était assez pimentée car la circulation à Paris, est un thème, avec le logement, qui suscite immédiatement des déchainements de passions dans tous les quartiers de la capitale. Il fallait voir Françoise, chargée de présenter BAUPIN et l'organisation de la soirée, hésitante et le visage fermé. J'imagine pour elle, le supplice que cette intervention a du être.

    Après une introductionde BAUPIn qui allait donner le ton du débat : "Les Parisiens nous approuvent" , "Nous avons raison" et "de toutes les façons les travaux continueront" les 8 Conseils Consultatifs de Quartiers ont présenté leurs conclusions. Tout le monde se plaint du manque de places de stationnement. Des bus qui ne desservent plus l'arrondissement le soir et le dimanche. Des encombrements permanents qui rencdent la vie impossibles aux habitants et aux commerçants qui n'arrivent plus à se faire livrer. 

    Bref, rien d'original par rapport à ce que hurlent les habitants dans tous les arrondissements de la capitale .

    Mais avant de donner la parole aux habitants, via leur CCQ, nous avions eu droit à une intervention du collaborateur technique de Monsieur BAUPIN.

    25 minutes d'une intervention pénible au cours de laquelle nous avons appris des choses formidables, dont voici des extraits choisis mais (hélàs) rigoureusement exacts :

    L'avenue de Wagram est tres large

    Il y a beaucoup de voiture venant de balieue qui passent par le porte d'Asnières

    La porte Maillot est souvent encombrée.

    Et je vous passe le reste.

    Quand Denis BAUPIN viendra le 5 avril, en Mairie du XXème , peut-être aurons-nous droit à de nouvelles révélations :

    La place Gambetta est circulaire

    Des voitures provenant de Bagnolet entrent dans Paris par l'avenue Belgrand.

    Denis BAUPIN, sur la défensive, a répondu à quelques questions tout en rappelant que les Parisiens avaient approuvé la politique des transports du Maire de Paris en répondant massivement au questionnaire .

     

    Il est vrai qu'il était facile de se procurer ce questionnaire et d'y répondre en dix ou quinze exemplaires avec des noms différents ... D'où la valeur de cette "concertation"

    En conclusion nous avons eu droit à une présentation visuelle des travaux en cours et à venir. 

    Un exposé qui n'était pas sans rappeler l'auto-satisfaction des responsables de la planification soviétique des années 50.

    Les Parisiens, en élisant l'équipe DELANOE, ne se doutaient pas qu'ils allaient se doter d'une administration Brejnevienne !

    Le 5 avril, dernière séance de ces "rencontres de concertation" à la Mairie du XXème , Place Gambetta. nous rirons encore un peu ...   

  • Conseiller du Représentant du Tatarstan en France

    Samedi 25 mars 2006, j'ai reçu l'immense honneur d'être choisi comme conseiller spécial du Ministre-Représentant Permanent en France de la République du Tatarstan.

    Le Tatarstan, cela n'évoque pas grand chose pour les Français en général, sauf le steak Tartare et la sauce du même nom. Mais la République du Tatarstan c'est surtout l'une des régions les plus dynamiques de Russie et dépositaire d'une très longue histoire dont certaines périodes ont donné des angoisses aux Européens.

    Grand comme la Belgique, le Tatarstan est situé au sud-est de Moscou. Kazan, la capitale, a fêté l'an dernier le millénaire de sa fondation (soit 3 siècles avant Moscou, et à côté de laquelle St Petersbourg fait figure de ville nouvelle). Dirigée avec habileté par le Président Mintimer Charipovitch CHAÏMIEV, c'est une République qui a su faire coexister la richesse de son identité culturelle avec son appartenance fidèle à la Fédération de Russie.

    Alors que d'autres régions sont secouées par des crises religieuses ou ethniques, la République du Tatarstan prospère dans le calme et la paix. La preuve de cette coexistence pacifique entre communautés : le Kremlin de Kazan dont les murailles protègent autant d'églises que de mosquées.

    Le Tatarstan c'est aussi une république à fort potentiel économique. Le pétrole renfermé dans son sous-sol est un atout considérable pour l'économie locale et pour l'ensemble de la Fédération. Les investissements prudents et judicieux encouragés par le gouvernement tatar ont protégé la richesse locale des soubresauts qu'ont connu d'autres républiques, membres de la fédération de Russie, ou aujourd'hui éloignées de Moscou.

    Les entreprises françaises sont les bienvenues, et certaines ont déjà réalisé  de grands projets industriels et technologiques. Les coopérations avec des entreprises françaises sont vivement souhaitées car le Tatarstan offre à la fois la sécurité des investissements et un potentiel technologique, industriel et un savoir-faire humain que même les instituts d'état de Moscou lui envient.

    Enfin, les Tatars, habiles commerçants, ont constitué une diaspora à l'intéreur de la Russie et de la CEI, entièrement solidaire de la République-mère et favorisent en tous lieux, le développement économique du pays.

     

    Voilà pourquoi je suis fier d'apporter mes connaissances françaises à une région russe si attachante

     

     

  • Soirée Greco-Yougoslave

    L'association F.C. L'amitié ; association sportive et culturelle Fréco-Yougoslave organise le 24 mars 2006 une grande soirée dansante au restaurant  bien connu de la rue Lafayette "Les Diamantaires"

    Comme il se doit il y aura une joyeuse ambiance, de succulents plats grecs, et de la bonne humeur.

     

    Pour participer (45 Euros) Contactez Monsieur Evangelos STAVRAKARIDIS au 06 77 88 11 92 ou au 01 47 38 20 09  

  • Milosevic, la fin d'une époque !

    Slobodan MILOSEVIC est mort dans des circonstances bien troubles . Et la soit-disant "communauté internationale" bien-pensante lui refuse des obsèques dignes du dirigeant qu'il fut.

    Je n'ai pas de sympathie particulière pour les dirigeants communistes. Qu'ils s'appelassent Staline, Pol Pot , Ho chi Minh, Mao Tsé Toung, Deij, Ulbricht, Castro, Ceaucescu  ou Marchais.

    Mais MILOSEVIC a été un cas très particulier . Lorsqu'en 1987, le 24 avril, à Kosovo Polie il a pris conscience que la politique de Tito -qui suivait sur ce chapitre celle de Mussolini- avait abouti à ce que les Serbes devinssent minoritaires sur leur terre ancestrale, la question de l'occupation d'une terre par un peuple qui y avait des droits historiques allait se poser de manière dramatique.

    Les Occidentaux, à commencer par une certaine France aveuglée par le politiquement correct, ont crié à l'abomination lorsque MILOSEVIC a simplement rappelé qu'il pourvoirait à la protection des Serbes, humiliés et insultés quotidiennement par des "Kosovars" , peuplade turque qui ne rèvait dès cette époque qu'à son rattachement à l'Albanie voisine .  Un rattachement auquel cette tribu n'avait pas pensé lorsque l'Albanie était gouvernée d'une main de fer par Enver HODJA, grand admirateur de Staline, et qui soudainement s'est retrouvée "opprimée" par les "fascistes serbes".

    MILOSEVIC était un dirigeant communiste à l'époque de la Ligue des Communistes Yougoslaves. Au même titre que le dictateur croate TUJMAN et l'assassin "musulman" IZETBEGOVIC.

    Ceux-là , la "Communauté internationale" les a considéré comme des héros !  Mais MILOSEVIC, dirigeant d'une nation qui s'est TOUJOURS portée volontaire pour soutenir la démocratie contre l'arbitraire (guerre de 14; 2nde guerre mondiale) aux cotés de la France et de l'Angelerre contre la barbarie nazie ou Ottomane, a été traité comme un vulgaire terroriste.

    Certes Milosevic eétait une crapule . Comme tous les dirigeants communistes d'ailleurs. Mais je ne peux me résigner à l'idée que c'est l'Occident, et l'Otan en particulier qui peuvent à postériori, achever le travail d'anéantissement de la nation Serbe engagé par le Turcs, Mussolini et Hitler.

    Slobodan ! Tu avais raison d'encourager les Serbes à ne plus se faire piétiner par des gens qui ne rèvent qu'à la destruction de la Serbie.

    Slobodan, as-tu à rougir d'avoir protégé les églises serbes du XIIIème siècle que les turco-albanais ont incendié ensuite sans que les Kouchner et autres satrapes ne s'en émeuvent ?

    Slobodan, dois-tu t'excuser de ne pas honorer la mémoire des légions Oustachis croates nazies qui ont martyrisé ton peuple ?  

    Slobodan , repose en paix à Moscou en terre orthodoxe .

  • 2006 , Année de l'Arménie en France

    Après 2005 qui a dansé au rythme de la samba brésilienne, 2006 s'ouvre comme l'année de l'Arménie en France.

    Qui le sait ? Personne  l'exception peut-être des Français d'origine arménienne de Marseille, Aflfortville et Issy les Moulineaux. 

    Quels événements culturels doivent se dérouler en France à cette occasion ? Comme s'il n'existait aucun lien entre l'ensemble de la nation française avec sa composante venue du Caucase .

    Par rapport au bruit (surtout de la musique joyeuse) qui a été fait autour de l'année du Brésil, 2006 - année de l'Arménie- semble être passée sous silence. Pourquoi ? La Turquie (le pays asiatique qui veut entrer dans l'Union Européenne) ferait-elle des pressions auprès du ministère de la culture et d'autres organismes afin que soit niée en France l'existance d'une communauté issue des survivants du génocide de 1915 qu'elle continue à nier de manière infâmante (voir les photos) ?

    Cette année de l'Arménie ne serait-elle pas au contraire une magnifique occasion de mieux faire connaître cette république du Caucase, qui s'enfonce dans la misère, et que les tremblements de terre et la crise économique achèvent de mettre à genoux ?

    Et pourquoi ne pas profiter de cette année de l'Arménie pour baptiser une rue de Paris en son honneur ? C'est Pierre LELLOUCHE , député du 9ème arrondissement de Paris où réside et travaille une importante communauté d'origine arménienne qui a eu cette idée et qui a exprimé ce voeu auprès du Maire de Paris . Réponse de DELANOE : NON !

    Ah, si l'idée était venue de sa soit-disant majorité, il ne fait aucun doute qu'une place ou une avenue aurait déjà été inaugurée . Mais là, sûrement pas. Car, comme tout le monde  le sait à l'Hotel de Ville : tout ce qui vient de la Droite est mauvais.

    Alors, peut-être faudra-t-il attendre l'arrivée de Françoise de PANAFIEU à la Mairie pour qu'il y ait au moins une rue d'Arménie.

    Pierre LELLOUCHE avait choisi le square Montholon. Pour ma part, je propose la rue Bleue, où son nombreux les commerçants d'origine arménienne. Ce serait une manière de rendre hommage à l'ensemble des Arméniens disparus en offrant à nos concitoyens d'aujourd'hui la fierté de mettre sur leur courrier "adresse : xx RUE D'ARMENIE 75009 PARIS - FRANCE"

  • 8 mars , journée de la Femme

    On semble découvrir cette année que le 8 mars est la journée INTERNATIONALE de la femme. Or si c'est dès 1910 que la première manifestation féminine organisée s'est instaurée, ce n'est que le 8 mars 1975 que les Nations Unies ont reconnu le 8 mars comme la journée internationale de la femme.

    En France, c'est en 1982 que l'on a parlé pour la première fois du 8 mars , et encore , de manière très confidentielle.

    En mars 1983, j'étais à Moscou et je fus surpris de voir toute cette activité et toutes ces fleurs qui soudainement étaient apparues dans les magasins (mais il n'y avait pas plus de produits d'alimentation sur les rayons). Interrogeant mes amis russes sur la raison de cette ambiance festive . Il me fut répondu avec une certaine ironie : "Mais toi qui viens du pays des Droits de l'Homme, ne sais-tu pas que le 8 mars est la journée internationale de la Femme et qu'ici c'est férié ? "

    Que répondre à cela ?

    Heureusement les choses ont changé

     

    Bonne journée Mesdames !!!

     

  • Françoise de PANAFIEU , déléguée générale

    Quelques jours après sa magnifique victoire aux élections primaires de l'UMP parisienne, Nicolas SARKOZY vient de nommer Françoise de PANAFIEU, l'énergique et courageuse députée-maire du XVIIeme arrondissement Déléguée Générale de l'UMP , chargée des questions de société.

    En me réjouissant de cette nomination, je souligne la lucidité et la perspicatité de Nicolas SARKOZY, qui a bien sûr -comme toujours- su choisir une personnalité compétente et digne de la fonction.

    Qui a oublié avec quelle passion Françoise s'est élevée contre l'abominable forme d'eclavage moderne qu'est la prostitution. En évoquant comme une hypothèse, et avec le pragmatisme qu'on lui connaît, l'ouverture de centres fermés où cette activité se poursuivrait sous contrôle sanitaire ; Françoise avait déclanché la fureur hypocrite de la Gauche, et de cette pauvre Hidalgo que son sectarisme idéologique rend aveugle jusqu'à justifier l'intolérable.

    Et malgré les attaques, les ricanements indignes, Françoise a tenu bon.

    Familles recomposées, adoption, couples homosexuels, droit à la mort dans la dignité, ces sujets sont très complexes, et pour la plupart explosifs. Mais Françoise saura les traiter avec patience, et ouverture d'esprit. Mais aussi avec fermeté.

    Bon courage Françoise !

  • L'Algérie , amie de la France ?

    Qui a eu l'idée d'un traité d'amitié entre la France et l'Algérie ? Jacques CHIRAC sans doute, dans un grand élan de générosité-naïveté .

    En effet, la séparation de la France et de l'Algérie a été consommée sur les rives du lac Léman . A EVIAN (dont l'anagramme parfait est justement NAIVE) . A cette époque il était question de "garanties" et de respect des communautés . Le résultat a été "la valise ou le cercueil" et des millers de harkis massacrés aussitôt que les derniers bateaux français avaient quitté Alger.

    Puis pendant 30 ans, la France a continué a envoyer des subventions, à recevoir des milliers d'immigrés (dont bon nombres de massacreurs du FLN) à être quotidiennement insultée par la propagande du pouvoir algérien. A laisser s'installer en France des immigrants qui ont pu créer des commerces, sans que la réciprocité ne soit envisageable pour des Français en Algérie, gonfler les rangs de la CGT, et importer l'Islamisme dans notre république laïque.

    Et BOUTEFLIKA dans tout cela ?

    Et bien comme ami de la France on aurait pu trouver mieux...

    Ancien ministre des Affaires Etrangères d'Algérie (donc parfaitement responsable de toutes les ordures verées sur la France depuis l'indépendance) il est devenu Président après le chaos engendré par le FIS.

    Et il na pas perdu les bonnes vieilles habitudes : insulter les harkis lors de sa première visite officielle à Paris, vomir pis que pendre sur la France dans les media algériens et dans les instances internationales.

    Mais en 2005, le bonhomme était gravament malade. Et où est-il venu se faire soigner à grands frais ? A Washington ? A Riyad ? Au Caire ? à Londres ? Non ... tout simplement à Paris !!!

    Mais le comble du ridicule n'était pas atteint. "Notre ami" a bien débuté l'année en faisant fermer les écoles francophones rendant obligatoire , et à tous niveaux , l'enseignement en arabe . Ce que bon nombres de professeurs algériens sont incapable de faire .

    Et aujourd'hui, il fait libérer le numéro deux du FIS. Ali Belhadj, théoricien du FIS et de ses massacres. Version "politique" du GIA qui a ensanglanté Paris à coup de bombes .

    Alors avons nous vraiment besoin d'un traité d'amitié avec un pays dirigé par un tel homme ?